Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le bitcoin est-il vraiment si risqué qu'on le dit ?
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr12/03/2018 à 15:35

Danger ou aubaine, les commentaires vont bon train depuis quelques mois sur la cryptomonnaie. Effet de mode ou véritable révolution, le bitcoin ne laisse en tous cas personne indifférent et conduit à se demander s'il faut s'y mettre. Va t'il rebattre les cartes de l'économie mondiale ou au contraire conduire à la ruine quelques doux rêveurs ? Décryptage.

Le bitcoin est-il vraiment si risqué qu'on le dit ? / iStock.com - traviswolfe

Le bitcoin est-il vraiment si risqué qu'on le dit ? / iStock.com - traviswolfe

Le bitcoin : un feu de paille ?

Parti d'une valeur de quelques centimes de dollars en 2009, le bitcoin a atteint en décembre dernier plus de 15 000$ l'unité. Bien qu'elle soit retombée autour des 7 000$ aujourd'hui, la cryptomonnaie continue d'être sur toutes les lèvres. Depuis son apparition il y a presque 10 ans, le bitcoin a connu de folles variations, gagnant ou perdant 30 fois sa valeur en quelques semaines. Et s'il semble stabilisé depuis quelques mois, il reste une monnaie extrêmement volatile. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a d'ailleurs mis en garde les particuliers qui voudraient investir dedans en précisant qu'"un minimum d'appétence technique et financière est nécessaire afin de comprendre le protocole sur lequel repose le bitcoin et ses risques", y compris "la perte de tout ou partie du capital investi, l'absence de réglementation, l'absence d'information détaillée, la fraude ou l'escroquerie". Certains spécialistes estiment quant à eux qu'il est déjà trop tard pour investir tant la valeur du bitcoin est déjà élevée. D'autres avancent que la cryptomonnaie n'a pas de valeur intrinsèque.

Le bitcoin : un danger pour la société ?

C'est en tous cas l'avis de deux prix Nobel d'économie. Le Français Jean Tirole, nobelisé en 2014, et l'Américain Joseph Stiglitz, Nobel 2001, se sont tous deux exprimés à 24h d'écart pour mettre en garde contre le bitcoin. M. Tirole a affirmé que le bitcoin était "sans réalité économique" et que "son prix pourrait carrément tomber à zéro si la confiance dans le système venait à disparaître". Le Nobel français insiste sur le fait que l'Histoire a connu une succession de bulles financières qui ont éclaté les unes après les autres, depuis les bulbes de tulipes au XVIIème siècle jusqu'aux bulles immobilières. Une chose est sûre, c'est que, comme le rappelait récemment l'agence Bloomberg Businessweek, 40% des 256 milliards de dollars de capitalisation du bitcoin sont détenus par 1 000 personnes seulement. Et s'ils décident tous de vendre en même temps, le cours pourrait s'effondrer.
Quelques voix se font pourtant entendre pour défendre le bitcoin. L'économiste Philippe Herlin, auteur d'un ouvrage sur le sujet, affirme ainsi que la cryptomonnaie n'a rien de virtuel et qu'il s'agit d’un "code informatique bien réel extrêmement efficace, rapide et peu coûteux pour payer d'un pays à l'autre". Le Japon vient d'ailleurs de reconnaitre les monnaies virtuelles comme des moyens de paiement légaux.

Trucs et astuces

Le procédé employé pour les cryptomonnaies et baptisé blockchain a quoiqu'il en soit de belles heures devant lui. Tous reconnaissent son efficacité et de nombreuses startup travaillent sur des services financiers qui s'appuient sur la blockchain. Les plus grandes banques s'y intéresseraient également. Difficile de dire si cela aura une influence sur la monnaie elle-même...

8 commentaires

  • 12 mars17:44

    les kekes qui ont refait le plein sur 7000_8000 aimeraient bien le repropulser sur 18000...Pigeons on vous attend


Annonces immobilières