Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

L’immobilier résidentiel et de logistique sont les premiers à redémarrer selon CBRE
information fournie par Primaliance15/10/2020 à 08:00

L’immobilier résidentiel et de logistique sont les premiers à redémarrer selon CBRE

L’immobilier résidentiel et de logistique sont les premiers à redémarrer selon CBRE

Les experts mondiaux du groupe de conseil en immobilier d'entreprise CBRE couvrant les marchés immobiliers d’Asie, des États-Unis et d’Europe, ont communiqué leurs analyses et leurs prévisions lors d’un webinaire sur les conséquences économiques de l’épidémie de Covid-19 sur les différentes zones géographiques, et les impacts prévisibles sur les marchés immobiliers concernés.

Le premier élément rassurant, alors que plusieurs zones sont encore fortement touchées par la pandémie, est que l’on assiste déjà en Asie à un certain retour à la normale de l’activité économique, en particulier en Corée, à Hong Kong, à Taïwan, au Vietnam ainsi qu’en Nouvelle-Zélande. Ce qui n’est pas encore le cas en Inde ou dans d’autres pays du Sud-Est asiatique. Toute prévision doit donc être assortie d’une certaine prudence car la situation est très évolutive.

« Nous sommes optimistes pour la reprise en Asie Pacifique, déclare Henry Chin, Head of Research APAC/EMEA chez CBRE. Nous avons remarqué que les entreprises en Chine et en Corée notamment sont plus optimistes pour le 2e semestre 2020. En termes d’investissements, la dernière enquête CBRE montre que la plupart des répondants estiment que le volume d’investissement reviendra à la normale dans un délai de 6 mois (au lieu de 12 estimés en avril). »

Concernant la situation aux Etats-Unis, CBRE anticipe plutôt un redémarrage à la fin de l’année : « Aucun marché ou classe ou type d’actif n’est épargné par cette crise, souligne Spencer Levy, Chairman Americas Research et Senior Economic Advisor chez CBRE. Néanmoins les États-Unis sont et resteront résistants en tant que havre de paix pour les capitaux internationaux. Une vision optimiste que nous devrions voir se traduire dans les transactions au T4 2020. »

La vision des experts européens de CBRE se veut également positive : « Il est encore trop tôt pour dire que la situation est sous contrôle dans le monde, explique Jos Tromp, Head of Research Continental Europe chez CBRE. Cependant, l’impact du virus diminue dans un nombre croissant de nos grands marchés mondiaux. Des signes positifs émergent dans toutes les grandes régions, autorisant un optimisme prudent. »

En termes sectoriels, l’expert américain de CBRE Spencer Levy croit à une reprise en trois étapes selon le degré d’impact qu’a eu l’épidémie : dans un premier temps le résidentiel et la logistique (les deux secteurs immobiliers les moins touchés pendant cette crise), puis le secteur des bureaux, et enfin dans un dernier temps les commerces et l’hôtellerie qui sont les secteurs aujourd’hui les plus affectés. M. Levy note que le taux d’ouverture des centres commerciaux est de quasiment 100% aujourd’hui en Chine avec un taux de fréquentation à 60% du niveau pré-Covid. En Espagne et en Italie, l’évolution de la situation a plutôt réservé de bonnes surprises selon Jos Tromp l’expert européen de CBRE, avec des taux de fréquentation qui sont déjà remontés à 80%, assortis de paniers moyens supérieurs à la période pré-Covid.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

0 commentaire

Annonces immobilières