Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

«Je les lis depuis toujours»: ces Français qui aiment recevoir des prospectus publicitaires dans leur boîte aux lettres
Le Figaro08/04/2021 à 11:03

(Crédits photo : Flickr - Emmanuel Gilloz )

(Crédits photo : Flickr - Emmanuel Gilloz )

TÉMOIGNAGES - Alors que le gouvernement cherche à lutter contre les pubs papiers, certains se réjouissent d'en recevoir et les feuillettent avec attention.

La loi climat actuellement en discussion à l'Assemblée nationale, pourrait accélérer la disparition de la publicité papier dans nos boîtes aux lettres. C'est du moins ce qu'espère Pierre-Yves Bournazel, député de Paris dans le groupe Agir Ensemble, qui soutient l'article 9. Ce dernier prévoit l'extension du dispositif « oui pub ». Dorénavant, dans les communes concernées, seuls ceux ayant collé ce sticker pourront recevoir des prospectus publicitaires. Il remplace le bien connu « Stop pub ».

Pour justifier le bien-fondé de cette mesure, l'élu argue que ces publicités «sont lues par moins de 15 % des destinataires». Parallèlement 55% des Français les juges «utiles» selon une étude OpinionWay réalisée en janvier. Il existe donc de nombreux irréductibles qui se réjouissent de voir une pile de réclames à moitié sortie de leur boîte aux lettres lorsqu'ils rentrent chez eux.

C'est le cas d' Émile, 30 ans, qui voit la lecture de ces catalogues comme une chasse au trésor : « je vais chercher la belle affaire, trouver le bon plan » explique-t-il. Ce qui ressemble un peu à un jeu demande en réalité une certaine expérience et de vraies connaissances. Pour réussir à repérer la promotion intéressante, il faut avoir une idée précise des prix du marché et les pièges ne manquent pas, avertit-il : « la décote peut être 30% inférieure au prix barré, mais ce dernier est en réalité majoré par rapport au reste de l'année, la baisse réelle n'est que de 10% par exemple ». Il aime se renseigner sur les « arrivages »: des produits vendus de façon exceptionnelle, dans certaines chaînes et pour une très courte durée. Pour cela aussi, il faut être réactif et bien connaître son calendrier, « pour la chaîne Action c'est le mercredi, tandis que Brico Dépôt est le vendredi » cite Emile, parfaitement renseigné.

Tous ne cherchent pas forcément le bon plan caché. De fait, certains carnets ne font même pas de promotions et se contentent de mettre en avant différents produits de la marque. Pour Dominique, 63 ans, c'est un bon moyen de trouver des idées de recettes : « si on veut manger de saison on est vite limité», explique-t-elle. Un coup de pouce profitable dans des situations parfois un peu cocasses : « mon fils a eu la bonne idée de se mettre en couple avec une vegan » raconte-t-elle. Peu habituée à cuisiner ainsi, elle est allée chercher des idées dans un prospectus de la grande distribution.

«C'est du gâchis mais j'avoue préférer le papier»

Tous ces lecteurs ne veulent pas voir ces pubs disparaître et mettront le sticker «Oui pub» si nécessaire. Néanmoins ils disent soutenir ou au moins comprendre la volonté du gouvernement de lutter contre ces prospectus, conscients de leur impact écologique. Ces publicités représentent « 800.000 tonnes de papier, soit 30 kilos par foyer en moyenne » a rappelé Pierre-Yves Bournazel à l'Assemblée nationale.

Cette ambivalence est largement illustrée dans l'étude OpinionWay sur les relations entre les Français et les prospectus et catalogues publicitaires. Sur les 5000 personnes interrogées, 52% ont l'intention d'apposer d'autocollant «Oui pub», mais ils sont à plus de 80% à affirmer que ces mêmes publicités sont néfastes pour l'environnement.

Philippe, 60 ans, lui aussi lecteur assidu de ces supports papiers, a déjà l'habitude d'aller chercher les bons plans sur d'autres supports: «si j'ai un besoin je vais chercher s'il existe une promo existante sur un magazine ou sur internet». S'il ne fait aucun doute pour lui qu'il mettra l'autocollant «Oui pub» pour continuer à les recevoir, la fin de ce support ne l'inquiète pas, bien au contraire, « c'est un vrai gâchis, si demain il n'y a plus de papiers on s'habituera».

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer