Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Impôts : 6 pièges à éviter avant de défiscaliser
information fournie par Le Revenu18/09/2021 à 07:05

Les programmes de défiscalisation vont rarement sans contrepartie. (© Shutterstock)

Les programmes de défiscalisation vont rarement sans contrepartie. (© Shutterstock)

Essayer à tout prix de réduire la facture fiscale peut conduire à de grosses déconvenues. Toutes les «astuces», ou presque, ont des contreparties.

Chercher à réduire ses impôts, voire à ne plus en payer du tout, est presque un sport national.

De nombreux Français essayent de faire retomber une pression fiscale qu'ils jugent excessive. Quitte à commettre des erreurs. Car contrairement à ce que laissent entendre certaines publicités sur Internet, la défiscalisation n’est pas une pratique anodine. Les économies d’impôts promises vont rarement sans contrepartie, et celles-ci peuvent parfois transformer une «belle» opération en fiasco financier avec, à la clé, des pertes largement supérieures aux gains initiaux.

Pour éviter de telles déconvenues, mieux vaut maîtriser tous les tenants et aboutissants d’une technique visant à réduire ou optimiser vos impôts avant de la mettre en œuvre. Pour vous aider, nous avons identifié six écueils à avoir en tête avant de se lancer.

1) Une réduction n’est pas un crédit d’impôt

Les adeptes de la défiscalisation n’apprendront sans doute rien, mais cette distinction doit être bien comprise par tous les néophytes : un crédit d’impôt et une réduction d’impôt sont deux choses très différentes.

Lorsqu’une dépense ou un investissement donne droit à un crédit d’impôt, le contribuable le touchera quoiqu’il arrive. En revanche, une réduction d’impôt permet simplement, comme son nom l’indique, de réduire l’impôt. Si un programme de défiscalisation vous fait

0 commentaire

Annonces immobilières