Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : vers un tassement des prix après une hausse incessante
information fournie par Boursorama avec Newsgene05/07/2022 à 14:55

L'envolée des prix des maisons et des appartements devrait prendre fin dans les mois à venir. Photo d'illustration.  (Hans Braxmeier / Pixabay)

L'envolée des prix des maisons et des appartements devrait prendre fin dans les mois à venir. Photo d'illustration. (Hans Braxmeier / Pixabay)

Les prix de l'immobilier ont poursuivi leur hausse depuis le début de l'année mais le nombre de compromis a commencé à baisser dans certains réseaux d'agences immobilières. L'inflation et la hausse des taux d'emprunt devraient limiter l'envolée des prix dans les prochains mois selon les agences immobilières.

Les prix de l'immobilier continuent leur progression depuis le début de l'année. L'augmentation atteint 7 % au 1er juin selon les chiffres de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), relayés par BFMTV . Le prix des maisons augmente plus vite que celui des appartements, respectivement de 10,7 % et 7,4 %, selon le réseau Century 21. Ces prix pourraient cependant cesser d'augmenter dans les prochains mois. L'inflation qui ampute le pouvoir d'achat des candidats à l'acquisition ainsi que la hausse des taux d’intérêt, notable depuis la fin d'année, vont avoir des conséquences sur le marché immobilier.

Le reste-à-vivre sème le doute

« La question du pouvoir d'achat va devenir cruciale pour la très grande majorité des ménages, et le reste-à-vivre le point d'achoppement quand il s'agira de souscrire un emprunt auprès des établissements bancaires » , pointe Charles Marinakis, président de Century 21. L'heure est à la mesure et à la réflexion. « Les acquéreurs sont beaucoup plus attentifs qu'ils ne l'étaient il y a un an » , a estimé Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim.

La baisse d'activité est déjà palpable. Le nombre de compromis a ainsi chuté de 6 % au mois de mai dans le réseau des agences FNAIM. Les acheteurs prennent aussi le temps de négocier les prix constate Laforêt, ce qui est un signe d'essoufflement. « Sur un marché haussier, les acquéreurs négocient le moindre défaut. Ils ont également davantage d'exigences en ce qui concerne l'implantation géographique, l'orientation, la luminosité, l'isolation ou les équipements présents dans le logement » , analyse-t-on chez Laforêt.

Les plus âgés et les « secundo-accédants » présents

Les prix à l'achat qui restent élevés concernent les ménages qui construisent leur projet immobilier avec un apport important. La part des acquéreurs les plus âgés augmente, selon Century 21. Les « secundo-accédants » sont aussi plus à l'aise car ils peuvent financer leur achat avec la vente du précèdent logement.

9 commentaires

  • 05 juillet21:10

    bien vu F07 ou F 007


Annonces immobilières