Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Immobilier : près de la moitié des locataires envisage de déménager rapidement depuis le Covid-19
information fournie par Boursorama avec Newsgene14/01/2021 à 15:33

Près de 40 % des locataires souhaitent changer de logement depuis la pandémie de coronavirus.  (Pixabay / mastersenaiper)

Près de 40 % des locataires souhaitent changer de logement depuis la pandémie de coronavirus. (Pixabay / mastersenaiper)

La crise sanitaire et économique liée au coronavirus a donné aux locataires des envies de nouveauté en matière de logement, montre un récent sondage réalisé par Orpi. Ils sont en effet près de quatre sur dix à vouloir déménager. Les maisons individuelles ont le vent en poupe, contrairement à l'achat, qui n'est envisagé que par 40 % des personnes interrogées.

38 % des locataires français se disent désireux de changer de logement depuis l'apparition de la pandémie de Covid-19. Leur volonté est si marquée que 60 % d'entre eux souhaitent effectuer ce déménagement sous 12 mois, indique un sondage réalisé par Orpi en décembre 2020 et relayé par Les Echos . Ils sont même 34,5 % à projeter de s'installer dans un nouveau lieu dans les six mois qui viennent.

Les locataires qui ont envie de nouveauté ne sont pas pour autant massivement attirés par l'accession à la propriété. Parmi celles et ceux qui envisagent de déménager, ils sont quatre sur dix à viser un achat. Ces potentiels primo-accédants citent comme raison principale le sentiment de liberté apporté par la propriété foncière. Leur budget et les conditions entourant les prêts immobiliers ont tempéré les ardeurs de beaucoup d'acquéreurs potentiels.

L'impact de la situation économique

Là aussi, les effets de la crise sanitaire et économique se sont fait sentir. « Le désir d'accession à la propriété perdure, mais les priorités ont changé et les incertitudes économiques peuvent inquiéter » , a analysé la présidente du réseau Orpi Christine Fumagalli, citée par Les Echos . De futures mesures récemment annoncées et destinées à faciliter l'accès aux emprunts pourraient prochainement changer la donne.

Quels que soient leurs projets de changement d'habitation, les locataires sont favorisés par rapport aux propriétaires. Ils peuvent en effet faire preuve d'une plus grande flexibilité. Avant de déménager, ils ne sont ainsi tenus de respecter qu'un préavis d'un ou trois mois en fonction de leur lieu de résidence.

Des envies de changement

« La crise sanitaire de 2020 a indubitablement modifié le rapport des Français à leur logement » , résume Christine Fumagalli. « Un grand nombre de locataires, bénéficiant désormais d'une plus grande mobilité due notamment au télétravail, se posent la question du déménagement » . Les recherches effectuées sur les plateformes du spécialiste de l'immobilier mettent aussi en avant une forte prédilection pour les maisons individuelles.

8 commentaires

  • 16 janvier13:16

    En 2017 il y avait 9% de logements vacants à Paris soit 250 000, si on croit ce sondage les chiffres vont considérablement augmenter.


Signaler le commentaire

Fermer