Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Immobilier: plus de 80% des Français affirment que leur logement a un impact sur leur santé
information fournie par Boursorama avec Newsgene19/11/2021 à 16:44

Immobilier : plus de 80 % des Français affirment que leur logement a un impact sur leur santé

Immobilier : plus de 80 % des Français affirment que leur logement a un impact sur leur santé

Près de la moitié des Français sont prêts à payer plus cher pour obtenir un logement sain. Ils considèrent que le lieu de vie a une influence sur leur santé. Unanimement partagée sur le territoire, cette notion est plus présente en Ile-de-France.

L'habitat des Français à une influence sur leur santé selon une étude de l'institut OpinionWay réalisée en septembre dernier auprès de personnes résidant aussi bien en appartement qu'en maison individuelle. Pour bénéficier d'une meilleure santé, 49% des sondés sont prêts à payer plus cher pour obtenir un logement plus sain, détaille Le Parisien sur son site .

Sommeil et stress impactés

La moitié des personnes interrogées affirment avoir déménagé ou se disent prêtes à le faire bientôt afin d'améliorer leurs conditions de vie pointe encore l'étude. Plus de huit Français sur dix passent en moyenne 15 heures par jour en semaine dans leur logement et 17 heures le week-end.

Dans ce contexte, 83% des personnes interrogées indiquent que leur habitat a des conséquences directes sur leur bien-être. Cela touche leur sommeil, la résistance aux maladies, le niveau de stress, la concentration, ainsi que la qualité de vie.

Les Franciliens plus concernés

Cette envie d'un logement sain est partagée sur l'ensemble du territoire et par l'ensemble des tranches d'âge mais on note que les Parisiens et Franciliens (18 % du panel) y sont davantage sensibles. Ainsi, 53 % des Franciliens sont prêts à payer plus cher pour un logement plus sain. C'est 11 points de mieux qu'en région Centre et 10 points de mieux que dans le Grand-Est. Mais l'envie de déménager des Franciliens est aussi conditionnée par l'envie d'avoir un espace extérieur. Ils sont 23 % à y penser contre 10 % en Pays de la Loire.

L'étude pointe aussi les attentes de meilleures performances énergétiques dans les logements. Un critère préoccupant en Ile-de-France. Dans cette région, 84% des sondés estiment avoir trop chaud l'été. En hiver, la moitié d'entre eux a trop froid.

3 commentaires

  • 20 novembre23:54

    Le logement c'est le premier poste de dépense des ménages et ils sont prêt à payer plus ... lol la va me falloir deux bouteilles complète de whisky pour y croire ;-)


Annonces immobilières