Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Immobilier : les villes moyennes au cœur des recherches grâce à la crise du Covid
information fournie par Boursorama avec Newsgene09/06/2021 à 17:06

Les villes ont été très actives pour attirer les candidats à l'achat en les accompagnant dans leur transition de vie. (illustration) (Pixabay / geralt)

Les villes ont été très actives pour attirer les candidats à l'achat en les accompagnant dans leur transition de vie. (illustration) (Pixabay / geralt)

Depuis le début de la crise du Covid-19, les villes moyennes tirent leur épingle du jeu des mutations du marché immobilier. Elles ont réussi à attirer de nouveaux habitants avec des atouts : crèches, écoles, mobilité nouvelle, ou emploi. La demande en matière d'achat immobilier a même carrément explosé dans certaines agglomérations de l'Hexagone.

Avec la crise sanitaire du Covid-19 et les périodes de confinement, de plus en plus de ménages sont prêts à quitter les grandes agglomérations pour des villes de taille plus modeste. Ainsi, en France, les villes moyennes ont le vent en poupe. Aujourd'hui, un acheteur immobilier cherchant un bien dans une grande ville regarde aussi les annonces dans les communes en périphérie, ont noté les experts du site d'annonces Bien'ici.

Les villes cherchent à attirer

Sur les 11 derniers mois, ce type de recherche a augmenté de 50 % sur la plateforme immobilière, indique David Benbassat, directeur général de Bien'ici, dans des propos relayés par Capital. Certaines villes s'en tirent très bien, à l'instar d'Avignon avec une hausse de 67 % des demandes ou encore Bourges (Cher), où le volume de candidats à l'achat a été multiplié par deux en un an.

Pour se positionner et attirer, les villes moyennes mettent en avant « les grands espaces, le quotidien moins stressant et les prix immobiliers attractifs », explique David Benbassat. Certaines communes mettent les ménages en relation avec des crèches, des écoles et des agences immobilières dès leur arrivée et les aident parfois même à la recherche d'emploi.

Des maisons surtout recherchées

Des investissements ont aussi été faits pour améliorer et augmenter les équipements de loisirs, ouvrir des classes supplémentaires et miser sur les nouvelles mobilités. Ces villes tentent aussi de faire venir les entreprises pour dynamiser le bassin d'emploi et accompagnent les commerces existants dans leur projet de digitalisation.

Une hausse de la demande a ainsi été observée dans trois zones distinctes : les villes moyennes à proximité de Paris, comme Dreux (Eure-et-Loir), les zones proches du littoral (dans le Sud-Ouest notamment) et enfin les villes de plus de 30 000 habitants comme Poitiers (Vienne) ou Alençon (Orne).

« La variation de recherchants sur les derniers mois est plus importante que celle constatée sur leur département respectif », note ainsi David Benbassat. Les recherches de biens à acheter se concentrent sur les maisons, bien que l'offre en ville ne soit pas toujours favorable. Concernant la location, « la demande est assez centrée sur les grandes villes, pour des biens plus petits T1/T2 », ajoute le dirigeant de Bien'ici.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    09 juin17:56

    il est ou chamonix ????


Annonces immobilières