Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : les taux d'intérêt en hausse constante s'approchent du seuil des 3%
information fournie par Boursorama avec Newsgene24/11/2022 à 15:45

Des experts ont dit s'attendre à des taux d'intérêt immobiliers de 3% en 2023. Photo d'illustration.  (moerschy / Pixabay)

Des experts ont dit s'attendre à des taux d'intérêt immobiliers de 3% en 2023. Photo d'illustration. (moerschy / Pixabay)

Les taux d'intérêts appliqués aux emprunts immobiliers ont doublé entre octobre 2021 et octobre 2022. Il est aujourd'hui impossible d'obtenir un crédit avec un taux inférieur à 2 % sur une durée de 20 ans. Certains courtiers estiment que les taux atteindront 3 % en 2023.

Bientôt 3 %. C'est le niveau que pourraient atteindre les taux d'intérêt des crédits immobiliers en 2023 pour un prêt sur 20 ans. C'est en tout cas ce à quoi disent s'attendre certains courtiers cités par Actu.fr . Il faut dire que les taux n'ont cessé de grimper depuis un an. En octobre 2021, le taux moyen accordé sur 20 ans atteignait 0,99 %, selon l’Observatoire crédit logement/CSA. En octobre 2022, il était de 2,06 %.

Certains emprunteurs lésés

La barre symbolique des 2 % a donc été franchie. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont atteint en moyenne le mois dernier 2,05 %, toutes durées confondues, d’après l’Observatoire.. C'est un peu mieux sur 15 ans (1,92 %) mais plus élevé sur 25 ans (2,17 %). A la mi-novembre 2022, il est difficile, même sur 15 ans, d'obtenir un taux inférieur à 2 %. Avec des prix immobiliers toujours en hausse, les primo-accédants et les foyers les moins favorisés sont les plus impactés par cette situation. Elle les fragilise au moment d'emprunter.

Conséquence du phénomène, la durée moyenne des crédits contractés par les Français s'allonge. En octobre dernier, elle était de 244 mois, soit 20,3 ans. L'Observatoire a évoqué « un niveau jamais atteint » . A titre de comparaison, en 2011, la durée moyenne de remboursement des prêts plafonnait à 13,6 ans. Pour les prochains mois, les professionnels du courtage tablent sur une hausse continue. Au cours du premier trimestre 2023 les taux pourraient même dépasser le seuil des 3 % avant de baisser.

Une chute après la hausse

Caroline Allorant, directrice adjointe de la direction du développement et de la communication au Crédit Logement, a ainsi estimé que « Les derniers scénarios présentés en octobre [...] prévoient un atterrissage autour 2,40% à la fin 2022. Les taux continueront d’augmenter en 2023, mais sur un rythme moins rapide. Ils devraient atteindre, selon ces mêmes scénarios, 2,80% en juin 2023 » .

0 commentaire

Annonces immobilières