Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Immobilier : les prix ont grimpé en flèche dans certaines villes de France depuis un an
information fournie par Boursorama avec Newsgene22/09/2021 à 08:45

Selon les données de SeLoger, de nombreuses villes situées dans l'Ouest ont vu leur attractivité exploser sur le marché. (illustration) (PIXABAY / nattanan23)

Selon les données de SeLoger, de nombreuses villes situées dans l'Ouest ont vu leur attractivité exploser sur le marché. (illustration) (PIXABAY / nattanan23)

Les prix immobiliers augmentent dans de nombreuses villes en France, selon les données récoltées par la plateforme d'annonces immobilières SeLoger. Rennes, Bayonne et Lyon constituent le podium des villes les plus attractives avec des prix en hausse et des délais de disponibilité raccourcis depuis un ou deux ans.

Le marché de l'immobilier semble, contre toute attente, bénéficier localement de la crise du Covid-19. Dans certaines métropoles, le prix des appartements neufs a augmenté de 10 % en moyenne depuis un an, annonçait ainsi récemment la Fédération des promoteurs immobiliers.

De fortes hausses de prix dans l'Ouest

Concernant l'ancien, l'augmentation est de 6 % en moyenne sur l'ensemble du territoire au second trimestre 2021, selon les chiffres des Notaires de France et de l'Insee relayés par Capital. Un dynamisme immobilier aussi relevé par la plateforme d'annonces en ligne SeLoger. Le site a en effet récemment analysé les offres concernant plus de cent villes de l'Hexagone.

Dans une ville comme Rennes, les prix ont ainsi augmenté de 36 % sur un an et de 57 % sur deux ans. Toujours dans l'ouest de la France, la hausse des tarifs atteint 36 % à Vannes par rapport à 2019, 31 % à Angers, 23 % à Nantes et 26 % à La Rochelle. D'autres villes ont vu leurs prix bondir, comme Bayonne (+35 % sur un an). À Lyon et Montreuil, la hausse est de 24 % sur un an, et de 23 % à Aix-en-Provence et Chambéry.

Certaines villes en baisse d'attractivité

En outre, mieux vaut être rapide si on est à la recherche d'un bien. Les annonces restent désormais 45 jours en ligne à Angers, soit une baisse de 59 % de la durée par rapport à 2019. Elles restent deux mois à Rennes et La Rochelle. Dans d'autres villes, le marché immobilier semble se gripper, comme à Avignon (2 % d'augmentation seulement), Nancy et Cannes (4 % d'augmentation).

Dans certaines villes, les propriétaires diminuent les prix de leurs biens. La baisse est ainsi de 9 % à Dunkerque sur un an, de 8 % à Villejuif, et de 6 % à Nancy et Bobigny. Les annonces restent longtemps en ligne. À Aubervilliers et Mulhouse, une annonce met 133 jours avant de trouver preneur, et 110 jours à Fréjus ou encore 104 jours à Dijon.

4 commentaires

  • 22 septembre07:15

    au lieu de dire des âneries, Boursorama devrait s'occuper des nombreux dysfonctionnements ponctuels de son site mis à la disposition de ses clients et faire en sorte que la hotline soit plus facile d'accès


Annonces immobilières