Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Hausse du livret A : faut-il investir de nouveau sur ce placement ?
information fournie par Café de la Bourse24/01/2022 à 17:00

Quelle rendement attendre sur le livret A à partir de février 2022 ? ( Crédits: Adobe Stock)

Quelle rendement attendre sur le livret A à partir de février 2022 ? ( Crédits: Adobe Stock)

Le livret A est l'un des placements favoris des Français. Il est en effet largement plébiscité par les Français qui en possèdent près de 55 millions selon les derniers chiffres fournis par la Caisse des Dépôts et Consignation. Pourtant, avec une rémunération au taux plancher de 0,5 %, il peine à convaincre. C'est ainsi qu'en octobre 2021, il a enregistré sa plus importante décollecte depuis 7 ans. La récente annonce de la hausse du taux de rémunération du livret A rendra-t-elle à ce placement son attractivité ? Faut-il envisager à nouveau de placer son épargne sur le livret A ? Toutes nos explications.

Une hausse très mesurée

Le Ministre de l'Economie et des Finances a annoncé en décembre une hausse prochaine du livret A. Le célèbre livret d'épargne français augmentera en février 2022 pour afficher un taux de rémunération de l'ordre de 0,8 %, peut-être légèrement plus. Actuellement au taux plancher de 0,5 % depuis février 2020, le livret A devrait donc connaître une augmentation de sa rémunération d'environ 3 points. Cette hausse du taux de rémunération du livret A est donc très mesurée, même si elle est largement médiatisée et commentée. Il faut dire que ce sera la première fois en onze ans que le taux du livret A augmente.

Un rendement anémique

Malgré ce signal politique fort, la réalité économique est toute autre. Les 0,8 % anticipés du livret A ne permettent pas d'annuler les effets de l'inflation. Rappelons en effet qu'en novembre 2021, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 2,8 % sur un an. Le taux de rémunération du livret A après augmentation se situe donc encore bien en dessous du niveau de l'inflation. Ainsi, ce placement, une fois retraité de l'inflation, affiche un rendement négatif. Certes, le nouveau taux atténuera les effets de l'inflation (très modérément) mais il ne sera absolument pas en mesure de les annuler.

Lire aussi : Le Livret A: avantages et mode d'emploi

Un placement à conserver pour son épargne de précaution et ses projets court-terme

Dans ces conditions, il nous paraît évident de ne placer sur son livret A que les sommes destinées au financement de projets (très) court-terme (de l'ordre de 3 à 6 mois). Pour les projets qui possèdent un horizon d'investissement un peu plus lointain, il pourrait être plus judicieux le plus souvent d'opter pour le fonds euros de l'assurance-vie, également garanti en capital mais fiscalisé (30 % ou barème de l'IR + 17,2 % de PS pour les contrats de moins de 8 ans ou 24,7 % pour les contrats de plus de 8 ans à condition que l'encours de tous les contrats confondus ne dépasse pas 150 000 euros pour une personne seule et 300 000 euros pour un couple), contrairement au livret A dont les intérêt sont exonérés d'impôt sur les plus-values et de prélèvements sociaux. En effet, le fonds euros de l'assurance-vie affichait en 2020 une performance moyenne de 1,3 %, un chiffre au-dessus du rendement du livret A.

Rappelons que le livret A est aussi l'enveloppe à privilégier (avec le LDDS) pour conserver son épargne de précaution destinée à régler toutes les dépenses imprévues et qui, de ce fait, nécessite une disponibilité des fonds immédiate.

8 commentaires

  • 24 janvier20:35

    ridicul prefre l avoir sur mon compte jamais avoir comfience en etat


Annonces immobilières