Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Épargne salariale et retraite collective : premiers résultats encourageants pour la loi Pacte
information fournie par Mingzi16/04/2020 à 09:03

La collecte en 2019 sur les PEE et les PERCO a encore augmenté par rapport à l'année dernière pour atteindre 15,5 milliards d'euros (Crédit photo: Fotolia)

La collecte en 2019 sur les PEE et les PERCO a encore augmenté par rapport à l'année dernière pour atteindre 15,5 milliards d'euros (Crédit photo: Fotolia)

L'Association Française de la Gestion financière (AFG) a publié son enquête annuelle sur l'épargne salariale pour l'année 2019. L'encours a progressé de + 15% en 2019 et le nombre d'entreprises équipées d'un dispositif d'épargne salariale est en hausse de +11% et de +22% pour les dispositifs PERCO ou nouveau PER Collectif.

L'encours en épargne salariale en hausse de 15%

La collecte en 2019 sur les PEE et les PERCO a encore augmenté par rapport à l'année dernière pour atteindre 15,5 milliards d'euros (+325 millions d'euros). Un quart de cette collecte provient des versements au titre de la participation (+1%), 22% au titre de l'intéressement (+3,5%), 19% de versements volontaires (stable) et 21% d'abondement (+3,4%).

Au total, l'encours en épargne salariale s'élève à 144,2 milliards d'euros à la fin 2019, en hausse de 15% par rapport à l'année dernière.

La collecte nette est positive de près de 500 millions d'euros, malgré des rachats en hausse (+10%). En effet, les salariés ont plus puisé dans leur épargne salariale cette année pour financer leurs projets. La très bonne tenue des marchés en 2019 a également encouragé les épargnants à réaliser leurs plus-values, notamment en actionnariat salarié où les rachats ont augmenté de 21%.

Le nombre de bénéficiaires est en légère augmentation pour atteindre 10,9 millions (+2%).

Cette épargne est majoritairement investie en actions à travers notamment des FCPE Actionnariat salarié et 27% en fonds monétaires ou obligataires.

La loi Pacte semble porter ses fruits

La Loi Pacte et la suppression du forfait social semblent avoir porté leurs fruits. Alors qu'il était limité à une augmentation de 2 ou 3% par an les années précédentes, le nombre d'entreprises équipées d'un dispositif d'épargne salariale ou d'épargne retraite est en forte augmentation en 2019 : 378 000 entreprises sont équipées d'un dispositif PEE (+11%) et 264 000 entreprises sont équipées d'un dispositif PERCO ou du nouveau PER Collectif (+22%).

« La suppression ou baisse du forfait social, selon les tailles d'entreprise, et la loi Pacte ont constitué de puissants leviers » explique Dominique Dorchies, Vice-Présidente de la Commission Épargne Salariale et retraite de l'AFG.

Les encours sur les PERCO et les nouveaux PER Collectifs atteignent 20 milliards d'euros en progression de 20% sur un an. Ils représentent un peu moins de 14% de l'encours total de l'épargne salariale.

Cette forte évolution à la hausse du nombre d'entreprises équipées, du nombre de salariés bénéficiaires et des encours est un signe encourageant des mesures mises en œuvre par la Loi Pacte pour favoriser les dispositifs d'épargne retraite.

Plus plus de 100 000 entreprises et 320 000 salariés bénéficient déjà du nouveau PER Collectif pour un encours de plus de 3 milliards d'euros à fin 2019, soit près de la moitié des encours sur les nouveaux PER, dont le total s'élève à 6 milliards d'euros.

La transformation des anciens dispositifs PERCO en nouveaux PER Collectifs ainsi que leur mise en place devrait s'accélérer tout au long de l'année 2020. En effet, à compter du 1er octobre 2020, les anciens PERCO ne pourront plus être mis en place par les entreprises mais les plans existants continueront à fonctionner.

1 commentaire

  • 16 avril09:22

    Les encours à fin 2019 ont du prendre une claque avec les -30% des bourses à mi avril pour 73% investis en FCPE actionnariat. Ceux qui ont pu arbitrer pour des obligations, ou mieux du monétaire, avant la dégringolade sont moins impactès.


Annonces immobilières