Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

En cas de double résidence, faites baisser vos impôts
Boursorama avec Pratique.fr18/09/2020 à 08:30

Le lieu de domicile détermine en général le lieu de travail ; mais il est des circonstances où c'est le contraire...Un emploi éloigné de notre domicile peut nous contraindre à opter pour une seconde résidence ; de manière temporaire ou constante. Dans ces conditions, il peut être possible de faire baisser son imposition sur le revenu... Voyons comment !

iStock-jacoblund

iStock-jacoblund

Qu'entend-on, au plan fiscal, par « double résidence » ?

Le mécanisme de la « double résidence » concerne un foyer fiscal au sein duquel les conjoints sont mariés, pacsé ou concubins. Ils vont pouvoir prétendre à une déduction de certains frais si l'un des deux conjoints doit occuper, pour raisons professionnelles, un logement distinct du son domicile habituel, et éloigné de celui-ci d'une distance minimum de 40 km. Ce logement secondaire doit résulter de l'impossibilité, pour les conjoints, de maintenir une seule résidence compte tenu de leurs lieux de travail respectifs. En clair, ce second logement ne doit pas résulter d'un choix pour convenances personnelles ; il doit être la conséquence d'une contrainte liée à l'emploi, tels que, par exemple : une mutation professionnelle, un travail saisonnier qui implique un déménagement conjoncturel etc. La précarité de l'emploi ou certains impératifs familiaux peuvent également être tolérés.  Mais l'administration fiscale peut s'autoriser à vérifier que les contribuables concernés ont tout fait pour rapprocher leur domicile de leur lieu de travail, mais que leur volonté n'a pu aboutir. Si le besoin de double résidence est avéré au regard des situations professionnelles du foyer fiscal, parce que l'activité économique est répartie sur plusieurs zones géographiques, le fisc autorisera alors la prise en compte des dépenses de double résidence, dans la déduction des frais réels.

Frais de double résidences... Qu'est ce qui est déductible, qu'est-ce qui ne l'est pas ?

Sont déductibles... Les frais de séjour, que constituent les loyers, les taxes d'habitations, les assurances habitation, les abonnements d'eau, de gaz, d'électricité... Ces frais pourront alors être déduits des revenus du contribuable concerné par la double résidence. Si le scénario de double résidence est durable, et que le contribuable acquiert son second logement en ayant recours à un prêt pour financer cet achat, ses intérêts d'emprunt seront aussi déductibles. Tout comme les frais professionnels kilométriques, sur la base du barème prévu à cet effet, si le contribuable doit rejoindre le domicile familial, dans la limite d'un déplacement aller et retour par semaine. Enfin, les frais d'hôtels peuvent également être pris en compte « temporairement » si le contribuable apporte les preuves qu'il a fait les recherches indispensables pour se loger à proximité, sans avoir obtenu de résultats malgré sa bonne volonté. Il en est de même s'il est contraint de prendre ses repas du soir au restaurant. Ne sont pas déductibles... Les montants des abonnements au téléphone et à internet, sauf si ces abonnements sont à usage professionnel. Les frais de travaux, d'aménagement, de transformation ou de décoration du logement ne sont pas non plus déductibles.   

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer