Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Dès juillet, il sera possible de cumuler 2 aides à la rénovation
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr12/05/2022 à 09:15

A partir du 1er juillet prochain, les particuliers souhaitant réaliser des travaux de rénovation et d'amélioration énergétique chez eux pourront désormais cumuler deux aides simultanément. Les démarches seront par ailleurs simplifiées.

Dès juillet, il sera possible de cumuler 2 aides à la rénovation / iStock-vitranc

Dès juillet, il sera possible de cumuler 2 aides à la rénovation / iStock-vitranc

Cumuler MaPrimeRénov et l'éco-prêt à taux zéro

Afin d'encourager les Français à engager des travaux de rénovation ou d'amélioration énergétique dans leur domicile, les pouvoirs publics ont décidé qu'il serait désormais possible de cumuler deux aides. Il s'agit en l'occurrence de l'éco-prêt à taux zéro - d'un montant pouvant atteindre jusqu'à 30 000€ - et de la subvention de l'Etat délivrée dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov'. Encore un peu de patience car si le décret publié le 30 mars 2022 introduit bel et bien cette nouvelle possibilité, le cumul de deux aides ne sera en revanche possible qu'à compter du 1er juillet prochain. Jusqu'à présent, il n'était pas possible de bénéficier de ces deux aides simultanément. Les particuliers devaient alors mobiliser une partie de leur épargne ou avoir recours au prêt bancaire traditionnel pour financer les travaux de rénovation et d'amélioration énergétique. Désormais, il leur sera possible de solliciter d'un côté un éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) et de l'autre une subvention issue du dispositif MaPrimeRénov'. C'est donc une bonne nouvelle pour les ménages français car ils vont bientôt pouvoir améliorer significativement l'efficacité énergétique de leur logement, bénéficier d'un meilleur confort de vie et maîtriser leurs dépenses en énergie. Les travaux éligibles aux deux dispositifs concernent l'isolation du logement de même que le changement du mode de chauffage : isolation des murs intérieurs et extérieurs, isolation des planchers, isolation des fenêtres et des portes-fenêtres, isolation de la toiture, installation d'une chaudière à condensation, pose d'un chauffe-eau solaire, pose d'une pompe à chaleur air/eau ou d'une pompe à chaleur eau/eau ... Les solutions pour rehausser l'efficacité énergétique d'un logement sont nombreuses et pourront donc être pris en charge en partie à la fois par l'éco-PTZ et par MaPrimeRénov'.

Des conditions d'accès aux aides facilitées

Toujours dans l'optique d'encourager les particuliers à lancer des travaux de rénovation énergétique, les pouvoirs publics ont par ailleurs assoupli les conditions d'accès à ces deux aides. Car tandis qu'il fallait fournir à la banque un descriptif complet et détaillé des travaux à prévoir dans le cadre de la souscription à l'éco-PTZ, le tout étant accompagné des devis correspondants, cette formalité ne sera désormais plus nécessaire. Tout passera à présent par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui délivre la subvention MaPrimeRénov'. L'accord de l'Anah sera alors suffisant pour valider le dossier de demande d'éco-PTZ auprès de la banque. Pour rappel, seules les banques ayant signé une convention avec l'Etat sont en mesure de délivrer aux propriétaires de leur résidence principale ce prêt à zéro pourcent. Enfin, il existe une autre nouveauté : les travaux pourront avoir déjà débuté mais au maximum 6 mois avant la demande du prêt. Connaissant déjà un vif succès, l'éco-PTZ et le dispositif MaPrimeRénov' devraient selon toute vraisemblance attirer un nombre élargi de bénéficiaires potentiels grâce à cet assouplissement de la loi.

3 commentaires

  • 12 mai10:35

    "Taux zéro alors que les taux vont augmenter". Oui, c'est ce qu'on appelle une aide.


Annonces immobilières