1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déclaration des revenus fonciers : attention aux travaux déductibles cette année !
TRIBUNE LIBRE05/05/2020 à 13:13

(Crédits photo : Unsplash - Tierra Mallorca )

Par Estelle Billi, ingénieur patrimonial chez Advenis Gestion Privée

Pour la deuxième année consécutive, la déclaration des revenus fonciers sera originale, en raison des règles spécifiques mises en place lors du passage au prélèvement à la source.

Lorsqu'il a conçu la mise en place du prélèvement à la source, le législateur n'a (hélas) pas oublié d'imaginer des mesures « anti-optimisation de l'année blanche », notamment en matière de revenus fonciers. Pour anticiper d'éventuels reports de charges en 2018, il a été prévu - sauf pour les travaux d'urgence décidés par le syndic et pour les immeubles acquis en 2019 - de limiter la déductibilité des dépenses d'entretien, de réparation et d'amélioration de l'année 2019 à la moyenne des dépenses acquittées en 2018 et 2019. Des règles qui, bien entendu, ne trouvent pas à s'appliquer aux contribuables bénéficiant du micro foncier, pour lesquels un abattement forfaitaire de 30% sera appliqué aux recettes brutes perçues.

Lire aussi : De l'intérêt d'investir en déficit foncier en début d'année

Un calcul immeuble par immeuble

En pratique, les dépenses de travaux engagées en 2019 ne seront déductibles que pour 50% de leur montant, à l'exception de celles afférentes à des immeubles acquis en 2019 ou à des travaux d'urgence décidés par le syndic. A contrario, un contribuable qui avait déclaré des travaux en 2018, peut à nouveau les déduire à hauteur de 50% de leur montant, portant ainsi à 150% le montant total de la déduction (100% en 2018 + 50% en 2019). Un effet d'aubaine à ne pas oublier lors des prochaines déclarations !

Afin de faciliter la tâche des déclarants, l'administration a inséré dans le feuillet de déclaration n°2044 un tableau de calcul permettant de déterminer le montant des charges qu'ils sont autorisés à reporter sur la ligne n°224 (travaux). Ce calcul doit se faire immeuble par immeuble.

Ainsi, pour un immeuble donné, l'ensemble des travaux déductibles au titre de l'année 2019 correspond :

  • aux travaux d'urgence effectués en 2019, (J)
  • aux travaux effectués sur un immeuble acquis en 2019 (M)
  • ainsi qu'à la moyenne des autres travaux déductibles supportés au cours des années 2018 (K) et 2019 (L) : (K+L)/2

Selon la formule suivante : N = J + M + (K + L) / 2

declaration revenus

Si cette année encore la déclaration des revenus fonciers s'annonce bien compliquée, il est permis d'espérer qu'elle deviendra plus simple à l'avenir !

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    25 avril21:52

    Où ça un bazar ? On fait une moyenne 2018-2019. La règle était connue à l'avance.Aucune stats du BTP ne signale une baisse d'activité

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer