Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Crédit immobilier : un outil de comparaison des assurances
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr23/11/2021 à 08:30

Les établissements bancaires, les assureurs et les associations de consommateurs annoncent la mise en place prochaine d’un outil de comparaison des contrats d’assurance de crédits immobiliers. Nous faisons le point sur les modalités de cet outil et son utilité pour les emprunteurs.

Crédit immobilier, un outil de comparaison des assurances / iStock-sturti

Crédit immobilier, un outil de comparaison des assurances / iStock-sturti

L’assurance emprunteur : un gage de sécurité

L’assurance emprunteur, présentée comme un gage de sécurité pour les établissements bancaires, est indissociable du crédit immobilier. Souscrite par les candidats au crédit, elle couvre les remboursements en cas de modification radicale de la situation des emprunteurs (décès, invalidité, incapacité, etc.). La diversité de l’offre actuelle peut rapidement donner le tournis aux futurs investisseurs, soucieux de souscrire à l’assurance la plus adaptée à leur profil.

Comment s’y retrouver ?

La comparaison des offres reste la meilleure approche. Outre le coût de l’assurance emprunteur, les investisseurs doivent vérifier un certain nombre de spécificités, comme notamment l’âge de la fin des garanties, les franchises, les délais de carence ou encore les conditions d’indemnisation. Certains courtiers en assurances proposent déjà ce type de services, fournissant à leurs clients un indicateur de comparaison des contrats.

Un outil de comparaison

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), composé d’établissements de crédit, d’assureurs et d’associations de consommateurs, a annoncé mi-octobre être arrivé à un accord sur la mise en place d’un outil de comparaison des contrats d’assurance de crédit immobilier. Dans un communiqué publié le 12 octobre, le CCSF précise qu’ « à l’issue des débats, l’ensemble des professionnels s’accorde sur la possibilité de communiquer [les tarifs des assurances de prêt], si cela se fait de façon homogène sur le marché, sur une durée de 8 ans. » Le CCSF précise que la durée spécifique de 8 ans correspond au délai moyen de détention d’un crédit immobilier en France. Concernant la tarification des primes d’assurance, le CCSF note que « l’intérêt pour l’emprunteur dépend de nombreux paramètres, notamment du temps envisagé de conservation du bien acheté ». En effet, la durée de détention d’un crédit immobilier est un facteur essentiel à prendre en compte dans le choix d’une assurance emprunteur.

Renforcer la concurrence sur le marché

Avec l’introduction de ce nouvel outil de comparaison, le Comité consultatif du secteur financier entend renforcer la concurrence sur le marché, tout en permettant aux emprunteurs de fluidifier leurs démarches de recherches et de souscriptions. Cette initiative est saluée par les associations de consommateurs. Rappelons que, dans le cadre de la loi Lagarde, les emprunteurs restent libres de souscrire une assurance de prêt auprès de l’organisme de leur choix. La loi Hamon leur permet également de disposer d’un délai de 12 mois après la signature de leur prêt pour changer d'assurance emprunteur pour un contrat offrant des garanties équivalentes.

0 commentaire

Annonces immobilières