Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crédit immobilier : les conditions d'octroi bientôt assouplies
Mingzi23/12/2020 à 09:32

La baisse historique des taux d'intérêt et l'allongement de la durée des prêts a facilité ces dernières années l'accès au crédit immobilier (Crédit photo: Fotolia)

La baisse historique des taux d'intérêt et l'allongement de la durée des prêts a facilité ces dernières années l'accès au crédit immobilier (Crédit photo: Fotolia)

Fin 2019, le HSCF avait recommandé aux banques de durcir les règles d'octroi des crédits immobiliers en limitant la durée de crédit à 25 ans et le taux d'endettement à 33%. Lors de sa séance du 17 décembre 2020, il a décidé d'assouplir les règles de sa recommandation.

La recommandation initiale du Haut Conseil de Stabilité Financière

La baisse historique des taux d'intérêt et l'allongement de la durée des prêts a facilité ces dernières années l'accès au crédit immobilier. Fin 2019, pour éviter de mettre en péril la stabilité financière des banques, dont les marges s'amenuisent, et pour protéger les emprunteurs, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HSCF) avait recommandé aux banques de limiter les durées de crédit à 25 ans et de ne pas dépasser le taux d'endettement (ou taux d'effort) de 33%. La recommandation prévoit une flexibilité à hauteur de 15% de la production pouvant s'écarter de ces critères sans appeler de justification particulière et 75% de cette flexibilité est réservée à l'acquisition de résidences principales, notamment par des primo-accédants.

La plupart des établissements financiers ont tenu compte de cette recommandation et ont durci les conditions d'accès au crédit immobilier. Les conséquences ne se sont pas fait attendre. Ainsi, selon de l'Observatoire Crédit Logement / CSA de novembre 2020, le nombre de prêts bancaires sur 12 mois glissants est en baisse de 18%. Par ailleurs, afin d'absorber les conséquences de la hausse des prix des logements et de contenir le taux d'effort sous le seuil de 33%, la durée moyenne des prêts immobiliers s'est allongée, atteignant 233 mois (19,4 ans), un des niveaux les plus élevés jamais constatés. 

Le HSCF va assouplir les règles

Lors de sa séance du 17 décembre 2020, le HSCF a procédé à un premier bilan de la mise en œuvre de la recommandation. Il a ainsi pu constater que le marché a amorcé son adaptation à la recommandation : la production de crédits présentant un taux d'effort supérieur à 33% et celle des crédits dont la maturité dépasse les 25 ans sont en baisse. Ces évolutions suggèrent que les dérives observées ces dernières années s'infléchiraient. 

Le Haut Conseil a rappelé son objectif de « préserver des pratiques saines, conciliant un accès large au crédit et des conditions d'octroi assurant la stabilité financière et la protection des ménages ». Par conséquent, sur la base de ces éléments, il a décidé d'assouplir les règles de sa recommandation. 

Ainsi, la limite sur le taux d'endettement (taux d'effort) passera de 33% a? 35% et la marge de flexibilité concernant les nouveaux prêts sera portée de 15% a? 20% et sera davantage ciblée sur la primo-accession. Les différés d'amortissement dans une limite de 2 ans seront pris en compte pour intégrer les spécificités de certaines opérations, notamment les ventes en l'état futur d'achèvement et les contrats de construction de maisons individuelles

Le Haut Conseil publiera dans les semaines a? venir une notice actualisée sur le site Internet du HSCF. Le Haut Conseil compte en outre adopter, a? l'été 2021, une mesure permettant de donner a? la recommandation un caractère juridiquement contraignant. 


Lire aussi : Tout comprendre sur le crédit immobilier [guide complet]

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer