Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Copropriété : 3,6 milliards d'euros de travaux votés par les syndics depuis le début de l'année
information fournie par Boursorama avec Newsgene28/10/2021 à 08:15

L'année 2020 avait connu une forte baisse dans ce domaine, la pandémie de Covid-19 compliquant l'organisation des réunions. (illustration) (Pixabay / rawpixel)

L'année 2020 avait connu une forte baisse dans ce domaine, la pandémie de Covid-19 compliquant l'organisation des réunions. (illustration) (Pixabay / rawpixel)

Après une année 2020 compliquée pour se réunir, les assemblées générales des copropriétés ont repris. Quelque 3,6 milliards d'euros de travaux ont déjà été votés par les syndics depuis début 2021, affichant une nette progression par rapport à l'année précédente. Une tendance qui devrait se maintenir dans les prochaines années. 

De plus en plus de travaux sont votés lors des assemblées générales de copropriété en France. Le montant a déjà atteint 3,6 milliards d'euros depuis janvier 2021, alors qu'il n'était que de 3 milliards d'euros pour toute l'année 2020, selon une étude de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) relayée par Les Échos.

Une année 2020 difficile

Il n'y a pas de chiffres concernant l'année 2019 car c'est seulement depuis 2018 que les copropriétés de moins de 50 lots ont l'obligation de s'immatriculer sur le registre national, comme le faisaient déjà les autres depuis quelques années. C'est via ce registre que l'Anah a pu collecter les données concernant les travaux entrepris dans les copropriétés.

Selon Foncia, premier syndic de copropriété de France, les montants de travaux votés en 2020 ont chuté de 40 % par rapport aux années précédentes. Mais l'activité semble reprendre, les chiffres de 2021 n'étant que 3 à 4 % plus bas que ceux de 2019. 2020 a été une année difficile avec la pandémie de Covid-19, qui a compliqué l'organisation des assemblées générales.

Le boost de MaPrimRénov' 

De nombreuses copropriétés ont préféré attendre 2021 pour voter leurs travaux. Ceux-ci reprennent donc, permettant de rattraper le retard. Cette relance des chantiers a été favorisée par l'élargissement de MaPrimeRénov' aux propriétaires occupants ainsi qu'aux propriétaires bailleurs au 1er janvier 2021, souligne BFMTV.

Les règlements toujours plus restrictifs vis-à-vis des passoires thermiques devraient aussi contraindre les copropriétés à voter des travaux à l'avenir. En effet, les logements classés G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE) devront se mettre aux normes à compter du 1er janvier 2025, ceux classés F à compter de 2028 et ceux classés D à l'horizon 2034.

3 commentaires

  • 31 octobre17:31

    on notera le titre "votés par les syndics"... les copropriétaires n'ont qu'à circuler, puisqu'ils "n'ont rien à voir".


Annonces immobilières