Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bitcoin : le cadre fiscal des cryptomonnaies voté par les députés
Boursorama avec Newsgene19/11/2018 à 15:38

(Pixabay / MichaelWuensch)

Les députés ont adopté jeudi 15 novembre un amendement sur les plus-values réalisées avec des cryptomonnaies, comme le bitcoin. Les gains seront imposés à un taux global de 30 %. Mais seul le passage vers une devise sera sanctionné. Les opérations entre cryptomonnaies seront exonérées. L'amendement prévoit également un abattement annuel de 305 euros. 

L'Assemblée nationale a voté jeudi 15 novembre en faveur d'un cadre fiscal concernant les cryptomonnaies. Les députés se sont prononcés pour la mise en place d'un impôt sur les gains réalisés par les particuliers lors de la cession d'actifs numériques comme le bitcoin. Les plus-values réalisées sur les monnaies virtuelles seront imposées au taux global de 30%.

« Un cadre fiscal attractif  », selon Bruno Le Maire

« La France est ainsi la première nation au monde à proposer un cadre fiscal attractif et global pour le développement des cryptoactifs », a assuré sur Twitter le ministre de l'Economie Bruno Le Maire après l'adoption de l'amendement en première lecture. Il s'agit d'instaurer « un cadre adapté à l'imposition, à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, des gains réalisés à titre occasionnel par les particuliers lors de la cession de cryptoactifs », précise le texte.

Le taux appliqué est celui du prélèvement forfaitaire unique ou « flat tax » (12,8% au titre de l'impôt sur le revenu et 17,2% au titre des prélèvements sociaux). Il est inférieur à celui pratiqué aujourd'hui, précise Les Echos. Depuis une décision du Conseil d'Etat en avril, les gains réalisés avec le bitcoin sont en effet soumis à un taux de 36,2%, soit la même fiscalité que les plus-values de « biens meubles ».

Un abattement annuel de 305 euros

L'amendement prévoit par ailleurs une exonération pour les opérations entre cryptomonnaies. Ainsi, chacun est libre de basculer ses actifs du Bitcoin vers le litecoin, par exemple, sans que le fisc s'en mêle, indique Numerama. Le futur dispositif ne cible que les conversions contre une devise ayant cours légal, comme l'euro, et les paiements.

Un abattement annuel de 305 euros sur les plus-values a également été voté « pour ne pas surcharger les contribuables procédant à des cessions d'un montant limité », a annoncé le ministre de l'Economie et des Finances. Les contribuables qui ne respecteront pas cette nouvelle obligation déclarative pourront être sanctionnés d'une amende dont le montant n'a pas encore été communiqué.

Valeurs associées

NEXC +0.02%
NEXC 0.00%

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kram123
    20 novembre02:24

    Franchement faire autant d'etudes Et ne pas s'apercevoir que ce sont les multinationales qui nous volent faut être très c. Perdre du temps pour une mesure qui rapportera 1000 euros..... amateurs

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer