Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Attention à cette arnaque par SMS qui vise à siphonner votre compte en banque
information fournie par Boursorama avec Newsgene26/11/2019 à 11:11

Attention à cette arnaque par SMS qui vise à siphonner votre compte en banque

Attention à cette arnaque par SMS qui vise à siphonner votre compte en banque

L'arnaque consistant à envoyer un lien par SMS pour détourner l'argent d'un compte en banque fait de plus en plus de victimes. Le phénomène est jugé inquiétant par l'Association française des usagers des banques (AFUB). Le montant du préjudice atteint 12 000 euros en moyenne.  

Si vous recevez un SMS douteux de votre banque contenant un lien, ne cliquez surtout pas. Cette arnaque, qui vise à siphonner le compte des victimes, est en forte hausse depuis quelques mois. Près de 61 000 cas auraient été recensés durant le second semestre 2019 selon l'Association française des usagers des banques (AFUB). Son président, Serge Maitre, était l'invité de RTL le 19 novembre dernier.

« Une fraude très sophistiquée »

« C'est une très grosse préoccupation, a-t-il confié. C'est le deuxième sujet de réclamation, de dénonciation que nous recevons. Cela vise des établissements qui sont l'objet de cyberattaques, c'est-à-dire d'attaques ciblées comme s'il y avait des raids. » Le procédé est simple. Un lien est envoyé par SMS par un hacker se faisant passer pour la banque du client. En toute confiance, le destinataire clique et arrive alors sur une page web. Mais celle-ci contient un malware.

Ce programme malveillant va enregistrer les données de connexion de la victime. Si l'utilisateur à l'habitude de se connecter à sa banque via son navigateur ou une appli, le hacker aura accès à ces paramètres et pourra par exemple effectuer des virements. « Concrètement, cela laisse l'usager sans moyen, parce que c'est une fraude très sophistiquée », déplore Serge Maitre.

12 000 euros détournés en moyenne

Le montant du préjudice atteint 12 000 euros en moyenne, selon les chiffres communiqués par l'AFUB. Les victimes doivent immédiatement faire opposition sur tous les virements avant de se tourner vers leur banque.

Ils peuvent adresser une lettre recommandée au directeur d'agence pour demander le remboursement. Si ça ne suffit pas, il faut engager une procédure judiciaire. « On a déjà gagné avec l'AFUB pour un peu moins de 5.000 euros pour un particulier. Il ne faut pas hésiter à nous saisir », conseille le président de l'AFUB.

11 commentaires

  • 18 décembre08:43

    Habitué à Facebook , puis à raconter leur vie en détail, les gens donnent facilement leur compte bancaire sur un simple masque recopié par des hackers.Tout est sur internet, même les impôts s'en mêlent et veulent à tout prix leur droit de cuissage sur l'ordinateur des personnes âgées qui ne maîtrisent pas très bien l'informatique. Internet devient un DANGER permanent pour ceux qui ne se méfient pas.


Annonces immobilières