Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Temu : 95 % des jouets vendus sur le site chinois sont dangereux et non conformes
information fournie par Boursorama avec Newsgene22/02/2024 à 15:13
Temps de lecture: 2 min

La plateforme Temu est pointée du doigt après l'analyse de jouets vendus  ces derniers mois. (illustration) (FeeLoona / PIXABAY)

La plateforme Temu est pointée du doigt après l'analyse de jouets vendus ces derniers mois. (illustration) (FeeLoona / PIXABAY)

Un test mené par la Fédération européenne des industries du jouet met en lumière les problèmes de sécurité de la plupart des jouets vendus par Temu. Ils présentent des risques graves pour les enfants et les bébés.

Intoxications, étouffements, arrêts respiratoires, blessures... Les résultats d'une enquête menée par la Fédération européenne des industries du jouet (ou Toy Industries of Europe - TIE) sur des produits vendus par le site Temu sont accablants. Dans un communiqué relayé mardi 20 février , la FJP (Fédération française des industries du Jouet et de la Puériculture) explique ainsi que 19 jouets ont été soumis à une analyse après une alerte lancée fin 2023 par des fabricants européens. Bilan : 18 présentent des soucis de sécurité et aucun n’est conforme à la réglementation de l’Union européenne.

Des vendeurs établis hors-UE

La plupart des articles testés sont destinés à des bébés. « Ces jouets peuvent entraîner des coupures, des blocages des voies respiratoires, des étouffements, des strangulations, des perforations et des dangers chimiques » , liste la FJP. Certains ont des parties tranchantes, d'autres disposent d'éléments qui peuvent se détacher ou des défauts au niveau des coutures du rembourrage.

Selon la TIE, les plateformes comme Temu profitent d'un vide juridique au niveau de l'Union Européenne qui permet à des vendeurs tiers de proposer des produits non conformes. Elle demande donc aux autorités de « sévir contre les opérateurs sans scrupule établis en dehors de l’Union Européenne qui font fi des règles et vendent des jouets dangereux » .

Temu réagit, mais...

« L'UE dispose des règles de sécurité des jouets les plus strictes au monde, et pourtant les plateformes en ligne continuent de permettre la vente de jouets par des vendeurs non-UE qui mettent en danger les enfants » , dénonce dans le communiqué le président de la FJP Florent Leroux.

A l'issue des résultats de l'étude, la TIE a directement alerté Temu. Celle-ci s'est montrée réactive et a décidé de supprimer les annonces en ligne des produits pointés du doigt. Mais il ne s'agit que de 19 références, contre des milliers d'articles encore proposés aux utilisateurs.

Un énorme succès et de vives critiques

Temu s'est fait une place de choix ces derniers mois dans le paysage de l'e-commerce. La plateforme chinoise propose des milliers de produits en tous genres, parfois affichés à des prix dérisoires, et vient concurrencer d'autres géants du secteur comme Amazon ou AliExpress. Le site est d'ailleurs pointé du doigt pour la qualité médiocre de nombreux articles et pour son traitement des données personnelles des clients.

En 2020 déjà, une autre étude mettait en cause le manque de sécurité des jouets commercialisés par Amazon, eBay, AliExpress et Wish. « Les plateformes en ligne telles que Temu doivent assumer la responsabilité d’éliminer et de ne pas autoriser les commerçants qui vendent des jouets illégaux et dangereux » , juge Florent Leroux.