Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Vers une lente reprise de la fréquentation des salles de cinéma
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag08/09/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Entre les confinements successif, l’arrivée des beaux jours et le pass sanitaire, les spectateurs semblent déserter les salles obscures. crédit photo : Shutterstock

Entre les confinements successif, l’arrivée des beaux jours et le pass sanitaire, les spectateurs semblent déserter les salles obscures. crédit photo : Shutterstock

Malgré le succès en salle de films comme Kaamelott ou OSS117, les salles de cinéma peinent à renouer avec le public. Les confinements successifs, l’application des gestes barrières et l’instauration du pass sanitaire semblent échauder les spectateurs potentiels. Mais les bons chiffres de la fin du mois d’août laissent présager que le pire est peut-être derrière l’industrie cinématographique.

Des blockbusters à foison

Rarement l’été aura été aussi chaud en matière de films à gros budgets diffusés en salle. Les mois de juin, juillet et août 2021 ont été marqués par la sortie de nombreuses grosses productions venues ramener les spectateurs dans les salles obscures. Ainsi, Kaamelott d’Alexandre Astier totalise près de 2,4 millions d’entrées et pourrait bien franchir la barre des 3 millions avant la fin de l’année. Le nouvel OSS117 de Nicolas Bedos atteint lui les 1,4 million de spectateurs et Bac Nord, sorti il y a seulement 2 semaines, a déjà séduit près de 900.000 amateurs de cinéma d’action. Quant à Fast & Furious 9, il se rapproche, semaine après semaine, des 2 millions de spectateurs.

Le public aux abonnés absents

Ces chiffres honorables restent cependant en deçà de ce qu’espérait la profession. En cause: les vacances et l’envie d’être au grand air, l’application des gestes barrières en salle, et le pass sanitaire. La Fédération nationale des cinémas français indique, elle, qu’en l’espace de trois semaines, le pass sanitaire obligatoire pour entrer dans les salles obscures depuis le 9 août leur a fait perdre «7 millions d’entrées», ce qui représenterait, selon la fédération, près de 50 millions de chiffres d’affaires pour l’ensemble du secteur. Un constat en grande partie partagée par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui admettait sur le plateau de France info le 30 août dernier que «pour l‘instant le secteur du cinéma est le plus impacté. La saison avait bien commencé. Il y a eu, suite à l’obligation du pass sanitaire, une chute en moyenne d’environ 30% de la fréquentation dans les salles de cinéma». Afin de soutenir le monde du cinéma, des aides «sur-mesure» seront délivrées dès le mois de septembre.

Second souffle à la rentrée

Toutefois, la rentrée, avec le retour des Français au travail, pourrait bien redonner un peu d’oxygène aux salles de cinéma. D’après les données de CBO Box office, la fréquentation du top 10 du classement des films sortis en France enregistre une hausse globale de 25%. Sur la seule semaine du 16 au 22 août, près de 2 millions de Français se sont rendus au cinéma, soit une hausse de 5% de la fréquentation par rapport à 2019 à la même période. La fin de l’année s’annonce chargée en blockbusters et autres films retardés du fait de la crise sanitaire. De quoi faire revenir massivement les spectateurs en salle tout prochainement.

Les films qui devraient marquer la fin d’année 2021

Pour tenter de remplir les salles obscures, les exploitants pourront compter sur la sortie de nombreux films très attendus en cette fin d’année à commencer par deux nouvelles productions issues des studios Marvel. Shang Chi, sorti depuis le 1er septembre et les Eternels, dont la sortie est prévue pour le 21 octobre. Les amateurs de science-fiction pourront également se rendre en salle dès le 15 septembre pour y voir l’adaptation par Denis Villeneuve de Dune, une légende du genre. Le nouveau James Bond animera également cette fin d’année dès les 6 octobre avec Mourir peut attendre et le mois de décembre fera la part belle à deux films très attendus: l’adaptation de West Side Story par Steven Spielberg (8 décembre) et Matrix 4 (15 décembre).

A lire aussi:

Top 10 des films les plus lucratifs de l‘histoire

5 films d‘horreur à voir sur Netflix

Quand aventure et science-fiction s‘invitent en entreprise

Les séries qu‘on attend à la rentrée