Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Un repas étoilé à petit prix
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag27/03/2020 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

Un repas étoilé à petit prix (Crédits photo : Shutterstock)

Un repas étoilé à petit prix (Crédits photo : Shutterstock)

La cuisine d’un chef étoilé, c’est bon mais c’est cher. Bien sûr, les grands menus « dégustation » peuvent couter plusieurs centaines d’euros, mais la plupart des chefs concoctent aussi des formules découvertes beaucoup plus abordables. Préparez votre serviette !

A Paris, les chefs étoilés proposent des menus déjeuner aux prix attractifs

Pour attirer les gastronomes au portemonnaie moins garni, les chefs ont développés plusieurs stratégies. La première consiste à proposer des menus déjeuner à prix très contenus, disponibles en règle général en semaine uniquement. C’est le cas par exemple d’Alain Dutournier au Carré des Feuillants (Paris). Il offre un menu « cueillette du moment » à 58 € en trois services.

Au Laurent, toujours à Paris, Le chef Justin Schmitt propose son « Menu du Pavillon » à 95 € en trois services. Celui-ci vous permettra de déguster des plats de grande tradition comme une tourte de gibiers ou un pressé « bœuf mode ».

Direction l’institution de la « Tour d’argent » où vous pourrez, du haut du 6e étage, jouir de la formidable vue sur la Seine et Notre Dame tout en découvrant la cuisine du nouveau chef Yannick Franques. Pour 105 €, toujours en trois services, vous vous régalerez d’un caneton de Chalans, la spécialité des lieux.

…En Bourgogne et en Champagne aussi

Toutes ces propositions ne sont pas l’apanage de la capitale. En Bourgogne, le gourmet pressé peut gouter le menu « Nationale 6 » en quatre services du Relais Bernard Loiseau, à Saulieu (2 étoiles). Encore meilleur marché, plus au sud à Tournus, le restaurant étoilé « Aux Terrasses » propose les midi un menu « retour du marché » à 35 € en 3 services.

En Champagne, Arnaud Lallemand, le chef triplement étoilé de Tinqueux, près de Reims, a mis en place un menu à 115 €. A Saint-Emilion, à l’hostellerie de Plaisance, vous pourrez découvrir la cuisine du formidable chef Ronan Kervarrec (2 étoiles) avec son menu « découverte » en trois services accompagné de 2 verres de vins pour 75 € tandis que rive gauche, à Pauillac, Julien Lefebvre met à la disposition de ses convives du Cordeillan-Bages (Pauillac, 1 étoile) un menu « primeur » en 3 services pur 45 €. Et ce ne sont ici que quelques exemples.

Le style bistrot, une alternative qui a le vent en poupe

La seconde stratégie consiste à ouvrir une deuxième adresse style bistrot, où la cuisine servie s’inspire fortement de la carte du restaurant gastronomique. Nombreux sont les triples étoilés à proposer désormais cette seconde adresse, telle Anne-Sophie Pic à Valence avec « André » (menus entre 39 et 72 €), Emmanuel Renaut à Megève avec « Le Flocon Village » (menus entre 34 et 41 €), Gérald Passedat à Nice avec « La Table » (menus entre 42 et 55 €).

Certains chefs ont même décliné leur identité dans plusieurs établissements. Le chef n’y fait pas la cuisine mais supervise la carte et y insuffle son esprit. Tel est le cas ainsi de Georges Blanc avec « l’esprit blanc ». Il regroupe une dizaine d’adresse an Bourgogne et en Auvergne Rhône Alpes, ou de la maison Loiseau, qui décline son concept à Beaune « Loiseau des Vignes », à Dijon « Loiseau des ducs » et à Paris Loiseau Rive Gauche (menus premiers prix entre 28 et 45 € suivant les établissements).

Les chefs étoilés investissent d’autres espaces dans les villes de France

Et sachez que désormais, les chefs étoilés s’invitent dans les gares. Gare Saint Lazare à Paris, Eric Frechon (3 étoiles au Bristol) a ouvert le bistrot Lazare. Gare de Lyon, c’est Michel Rostang qui a repris la célèbre institution « Le Train Bleu » (110 € le menu).

A Rennes, c’est Christian Le Squer (3 étoiles au V à Paris) qui fait chauffer les fourneaux de la gare (Le Paris-Brest, 53 € le menu découverte), tandis que Michel Roth s’est installé à la gare de Metz (les Terroirs de Lorraine, menu déjeuner à 17 €).

Bon appétit.

A lire aussi : Le Top 5 des Chefs les plus célèbres du Monde et Portrait de Kei Kobiyashi