Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Top 5 des séries sur la famille à ne manquer sous aucun prétexte
information fournie par Partenaire21/05/2021 à 14:21
Temps de lecture: 4 min

Top 5 des séries sur la famille à ne manquer sous aucun prétexte

Top 5 des séries sur la famille à ne manquer sous aucun prétexte

Si les plateformes de streaming ne tarissent pas de bonnes séries à regarder, les sagas familiales ont le vent en poupe. Même si certaines productions ne sont pas nées de la dernière pluie, elles restent largement empreintes de modernité et font le bonheur de tout spectateur, même une dizaine d'années après leur première diffusion. Voici 5 séries sur la famille à voir ou à revoir pour profiter de son home cinéma et pas seulement avec parcimonie !

Six Feet Under

Six Feet Under est une série HBO diffusée entre 2001 et 2005, sur 5 saisons. Elle met en scène les aventures des Fisher, dont les deux fils Nath et David, héritent de l'entreprise de pompes funèbres familiale à la suite du décès accidentel du père. Le premier ne se destinait absolument pas à embrasser cette carrière et vit difficilement son intégration dans le monde du funéraire et le second peine à accepter son homosexualité ce qui le mène bien souvent à dépasser certaines limites. Ajouté à cela, des concurrents très féroces qui ne manquent pas d'imagination pour mettre des bâtons dans la pérennisation de l'entreprise familiale, Six Feet Under est riche en rebondissements ! Malgré l'ambiance parfois morbide de la série et quelques détails un peu glauques, la série reste très axée sur les relations tumultueuses entre les personnages et sur leurs vies personnelles plutôt palpitantes. En plus de cela, la série aborde des thématiques assez contemporaines comme la maladie mentale, la drogue, la difficulté à s'épanouir en tant qu'individu et l'acceptation de soi. Le programme des festivités est plus que croustillant et tient plutôt bien en haleine tout au long des 63 épisodes !

Sons of Anarchy

Autre série, et autre décor tout autant original : Sons of Anarchy. Il s'agit d'une série qui explore les déboires d'un gang de motards, dans la ville de Charming en Californie. Si l'atmosphère y est assez sombre et parfois violente, la thématique de la famille y est largement mise en avant, notamment à travers le personnage de Gemma, une matriarche (trop) engagée dans le bonheur de ses proches. Même s'il reste difficile de l'apprécier tant elle s'immisce très largement dans les relations sentimentales de son fils Jack, c'est aussi ça qui fait le charme de la série. La haine est loin d'être une émotion emplie de neutralité et d'ailleurs Sons of Anarchy joue plutôt bien tout au long de son scénario avec la dichotomie amour/haine tant en matière d'amitié que sur le plan des relations sentimentales. Bien évidemment la série ne fait pas trop dans la finesse et reste réservée plutôt à un public averti. Entre la drogue, le trafic d'armes et les scènes de violence, il faut avoir l'estomac bien accroché.

Bates motel

Sachant que Bates motel est inspiré par le roman Psychose, le scénario ne peut être que prometteur. Si l'accent est mis sur la relation ô combien étrange entre Norman Bates et sa mère qui s'exilent, à la suite du décès du père, dans le fin fond de l'Oregon en y achetant un motel, la série explore en réalité bon nombre de sujets. Les liens familiaux y sont décortiqués sous tous les angles, dépassant parfois la bienséance et évoquant des thématiques sensibles comme l'inceste et le viol dans le cercle familial. Mais Bates motel est aussi un éloge à l'amour de quelque nature qu'il soit. Tant dans l'amitié que dans une même fratrie ou d'ascendant à descendant. Le scénario est assez riche pour tenir en haleine n'importe quel spectateur sur quatre saisons bien qu'il en existe une cinquième qui soit, à l'instar d'un bon nombre de séries, un peu de trop. Bates motel reste cependant un excellent programme à « binge-watcher », surtout pour ceux qui aiment plonger dans les rouages des relations humaines complexes et parfois inexplicables.

Malcolm in the Middle

Si la diffusion des premiers épisodes de la série Malcolm in the Middle remonte déjà à une bonne vingtaine d'années, elle n'a pour autant pris aucune ride ! En même temps avec des personnages aussi hauts en couleur, difficile de passer à côté. Bien que le scénario reste assez simple et s'articule autour du quotidien d'une famille américaine moyenne, la présence d'un père, charismatique ayant totalement gardé son âme d'enfant et qui ne manque pas d'imaginations tant ses frasques sont riches en inventivité et de Lois, une mère de famille parfois proche du sadisme, mais qui voue un profond amour à son mari et à ses enfants, donne à la série un cachet inégalable. Il y a aussi Francis, l'aîné qui conteste toute forme d'autorité et qui a tellement dépassé les bornes que son chemin l'a conduit à l'école militaire, Reese, un adolescent turbulent, loin d'être une lumière, mais avec un bon fond, Malcolm, le petit génie de la famille et ses 165 points de QI et Dewey, légèrement autiste, parfois pris comme souffre-douleur par ses frères, mais résolument doué pour la musique et les arts. Une petite famille soudée et dont on se plaît à suivre les aventures sur 7 saisons !

Mad Men

Si Mad Men a permis de révéler notamment les actrices Christina Hendricks (Good Girl) et Elisabeth Moss (La Servante écarlate), difficile de faire l'impasse sur une série qui illustre aussi pertinemment les années 1960. Outre l'immersion dans le quotidien d'une agence de publicité en pleine expansion et l'évocation de toutes les problématiques qui peuvent en découler, le scénario porte une analyse critique sur la société de l'époque. Qu'il s'agisse des liens familiaux parfois déliés par un engagement trop prononcé dans une carrière professionnelle ou au contraire d'un dévouement profond envers les êtres chers qui leur sont chers, chaque épisode aborde un ensemble de sujets tous plus polémiques les uns que les autres. Les personnages se construisent au fil des bouleversements sociétaux et de la libéralisation des mœurs. Entre la lutte pour l'émancipation des femmes, la retranscription des mouvements pour les droits civiques et plus généralement un focus sur la volonté de tout un chacun d'outrepasser sa condition, Mad Men brosse un portrait exhaustif de ces quelques décennies qui ont fait des temps modernes ce qu'ils sont actuellement.