Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les montres de seconde main pour se faire plaisir
Le Particulier pour BoursoraMag06/08/2020 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Les montres de seconde main pour se faire plaisir (Crédits photo : Shutterstock)

Les montres de seconde main pour se faire plaisir (Crédits photo : Shutterstock)

Les garde-temps d'occasion séduisent de plus en plus les acheteurs. Ils permettent de s'offrir un beau bijou à bas prix. C'est aussi le moyen d'investir dans un placement dont la cote ne cesse de grimper. Les professionnels l'ont bien compris et s'adaptent à la demande.

La montre : un bijou toujours plus cher

La montre haut de gamme, cet objet de luxe, vient sublimer le poignet. On se l'arrache et elle coûte de plus en plus cher. Selon les données du site de vente en ligne Chrono24, certains modèles comme la Rolex Datejust voient leur valeur augmenter sans cesse depuis 2009. Vendue aujourd'hui entre 6 135 et 7 255 euros, elle ne se destine pas à tous les poignets.

Pour pallier la situation, les amateurs de belles tocantes s'intéressent de plus en plus au marché de l'occasion. Là, les prix reculent parfois de 30 à 50 % par rapport au neuf. Il est ainsi possible de dénicher une Hamilton Khaki mécanique, d'un diamètre de 38 mm pour 300 euros contre 420 euros en temps normal. Ou encore une Rolex Submariner 16610 à 5200 euros contre plus de 7500 euros neuve.

Des montres qui ont la cote

S'il s'agit d'un achat plaisir, il n'est pas impossible en se portant sur le marché de la seconde main, de faire une bonne affaire. Les montres, comme l'immobilier, ont valeur de placement. S'offrir un garde-temps d'occasion dont la cote ne cesse de grimper comme l'Omega Speedmaster (+ 14 % en mai, juin, juillet 2020, selon Chrono24), est une bonne idée.

Les acheteurs semblent l'avoir compris. Selon le site de vente spécialisé dans la seconde main de luxe, Collector Square, parmi les modèles de montres les plus recherchés on retrouve les Patek Philippe, les Audemars Piguet et les Tank et Santos de chez Cartier.

Montres d'occasion : un marché de plus en plus sûr

Les bijoutiers adaptent ainsi leurs prestations à ce goût pour la montre d'occasion. S'il y a quelques temps, les grandes boutiques refusaient de vendre de la seconde main, elle se jette désormais sur ce segment en offrant à l'acheteur des garanties qu'il ne trouve pas toujours sur Internet.

C'est le cas par exemple de la Bucherer Gallery lancé à Paris le 13 mars 2020. Là, les amateurs peuvent s'offrir des montres de luxe de seconde main, disponibles en ligne, au côté des collections neuves, au sein du magasin du boulevard des Capucines. Chaque pièce est expertisée et délivrée avec un « Certified Pre-Owned » (CPO) témoignant de sa qualité. Le groupe Richemont s'engage sur la même voie.

Acheter une montre de seconde main : un acte écologique

Outre l'idée de se faire plaisir à moindre prix, les acheteurs réalisent un acte écologique en investissant dans des montres d'occasion. En se portant sur ce segment, le particulier s'inscrit dans l'économie circulaire et contribue à sa manière à limiter la recherche et l'exploitation des matériaux rares servant à fabriquer ces beaux bijoux. L'empreinte carbone liée à la réalisation d'un garde-temps haut de gamme est aussi annulée. De quoi concilier esprit solidaire et luxe.

Les Risques en Bourse

Fermer