Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Affolantes, ces incroyables villas du bord de Seine
Le Particulier pour BoursoraMag15/01/2021 à 08:30
Temps de lecture: 2 min

Les Affolantes, demeures à l'architecture vertigineuse, furent construites par de riches Parisiens à la fin du XIXe siècle. crédit photo : Gerhard Roethlinger/Shutterstock / Gerhard Roethlinger

Les Affolantes, demeures à l'architecture vertigineuse, furent construites par de riches Parisiens à la fin du XIXe siècle. crédit photo : Gerhard Roethlinger/Shutterstock / Gerhard Roethlinger

Autour de Melun, le long de la Seine se dressent d'extravagantes villas qui portent bien leur surnom d'Affolantes. Ces demeures à l'architecture vertigineuse furent construites par de riches Parisiens à la fin du XIXe siècle. Une cinquantaine d'entre elles sont toujours visibles. À pied, à vélo ou en bateau, partez pour une balade atypique.

Des témoins de la Belle époque

De 1830 à 1914, des industriels et commerçants parisiens choisissent de se faire construire des villas en bord de Seine, de Saint-Mammès à Seine-Port, de part et d'autre de Melun. L'arrivée du chemin de fer permet de mettre cette vallée de rêve à seulement deux heures de Paris. Dès 1850, la bourgeoisie triomphante rejoint ces maisons de villégiature lorsque la saison mondaine parisienne est terminée. Dans la région de nouveaux emplois sont ainsi créés. Le beau monde recrute à tour de bras des chauffeurs, des nourrices, des bonnes et des valets de pied. Saint-Mammès, Thomery, Samois-sur-Seine, Héricy, Bois-le-Roi, Boissettes, Seine-Port deviennent des lieux où il fait bon de s'afficher de juin à octobre.

Un concours d'excentricité architecturale

Pour se faire remarquer, les propriétaires rivalisent d'imagination. C'est à qui aura la plus excentrique ou la plus haute villa! Ainsi, ces maisons, chalets, cottages et petits châteaux possèdent des façades toutes différentes. On peut y admirer pêle-mêle un manoir anglais, un chalet exotique, une tour moyenâgeuse ou un petit château style Louis XIII. Il ne s'agit pas de construire comme son voisin, mais au contraire de le dépasser grâce à une architecture plus extravagante. Colombages, terrasses, balcons décorés, patios... on assiste à une débauche d'ornements tape-à l'œil. André Châtelain, historien disparu en 2011, a baptisé ces drôles de villas «Les Affolantes».

Un plaisir d'artistes

Ce lieu enchanteur et excentrique attire les artistes. Degas, Renoir ou Debussy s'y retrouvent l'été. La peintre naturaliste Rosa Bonheur aime y chercher l'inspiration. Le poète Stéphane Mallarmé s'installe à Valvins dans «la petite maison au bord de l'eau». Devenue aujourd'hui un musée consacré au poète, cette maison était alors un lieu de tranquillité mais aussi de fêtes entre amis. La «petite maison au bord de l'eau» voit passer certaines des personnalités les plus brillantes de l'époque, celles ayant marqué l'Histoire de l'art comme Berthe Morisot, Auguste Renoir ou Pierre Bonnard.

Les Affolantes aujourd'hui

Le livre de Marie Françoise Laborde, datant de 1999 et réactualisé en 2015, remet au goût du jour ces étonnantes villas: «Les Affolantes des bords de Seine». Aujourd'hui, une cinquantaine de demeures sont visibles de Seine-Port à Saint-Mammès. Elles appartiennent à des propriétaires privés et sont évaluées autour d'un million et demi d'euros, voire plus pour les plus belles.

Marie-Françoise Laborde conseille une promenade sur les berges de Bois-le-Roi, La Rochette et Samois-sur-Seine. Depuis le quai de la Ruelle, on admire l'imposant «Clos Barbeau» construit par l'architecture Louis Périn, «Chantemerle» et sa large tourelle ou encore «Le Vieux Logis» à la toiture à trois étages. On peut aussi découvrir ces architectures vertigineuses à la faveur d'une promenade à vélo sur les chemins de halage en bordure de Seine. S'il n'existe malheureusement plus de balades en bateau pour les voir depuis le fleuve, le bateau personnel est un moyen idéal de les découvrir.

Les Risques en Bourse

Fermer