Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le vin français à la peine
Le Particulier pour BoursoraMag16/05/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Les exportations de vin français ont chuté de 13,9% en 2020 crédit photo : Shutterstock

Les exportations de vin français ont chuté de 13,9% en 2020 crédit photo : Shutterstock

La clientèle internationale boude le vin français. La crise sanitaire et le gel des exports dans de nombreux pays n'ont pas aidé à l'écoulement des bouteilles de rouge, de blanc et de rosé en provenance de la France. De plus, le secteur du vin et des spiritueux français est victime de la guerre commerciale entre l'Union européenne et les États-Unis.

Le vin français se vend moins bien

L'inquiétude est palpable pour les viticulteurs français. Quand ce n'est pas le climat qui se mêle de leur production, la crise sanitaire et la guerre commerciale les impactent. Ainsi, en 2020, les exportations de vins et spiritueux français ont chuté de 13,9% pour revenir à 12,1 milliards d'euros, indique la Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France (FEVS).

Aucun secteur n'est épargné avec un recul sensible pour le champagne dont les volumes de ventes hors de France baissent de 17%, ainsi que le cognac (-11,6%). Ces chutes sont imputables à la crise sanitaire. Avec l'arrêt des exportations, la France a perdu l'un de ses meilleurs clients: la Chine. Sur l'ensemble de l'année 2020, les achats de vins et spiritueux français en Chine diminuent de 15,2% avec un pic à 19,4% sur la région de Hong Kong-Singapour.

Les taxes pèsent sur le vin

La Covid-19 n'explique pas à elle seule les mauvaises performances du vin français. Les taxes américaines, décidées sous l'ère Trump dans le cadre d'un conflit ouvert avec l'Union européenne sur des aides publiques accordées à Airbus et Boeing, pèsent également dans ces résultats. Les États-Unis demeurent le premier marché à l'export de la France. Or, en 2020, les ventes ont reculé de 18%. Inquiète, la FEVS implore, depuis l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis, la Commission européenne pour qu'elle discute avec la Maison-Blanche. Cette demande semble avoir été entendue, les États-Unis et l'UE ayant décidé en mars 2021 de suspendre durant 4 mois les droits de douane additionnels décidés dans le cadre de ce conflit aéronautique.

2021, le retour de la croissance?

Selon les experts du vin, il ne reste plus qu'à sortir de la crise sanitaire. Le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux note déjà "des indicateurs encourageants" à l'export sur les derniers mois de 2020, tout en demeurant très prudent. Les ventes de vins du Bordelais ont tout de même reculé de 5% en volume l'an dernier et marquent ainsi leur troisième année de baisse. La vente de vins et spiritueux à l'international est essentielle au modèle économique français. Ce secteur est à ce jour le deuxième contributeur à l'excédent commercial du pays après l'aéronautique avec 11 milliards d'euros, malgré une baisse de 13,4% en 2020. Si la campagne vaccinale mondiale réussit, le secteur retrouvera probablement des couleurs, tant l'envie de fêter cette sortie de crise historique dans le monde sera grande.

Quand Lidl casse les prix avec des bordeaux à moins de 2 euros

L'image du vin serait-elle en train d'en prendre un coup avec Lidl? Certains aficionados du nectar le sous-entendent. En effet, le groupe a commercialisé dans ses magasins des bouteilles de bordeaux à 1,69 euro. Les Jeunes Agriculteurs et la Fédération départementale des syndicats exploitants agricoles de la Gironde ont même appelé en mars dernier les viticulteurs à manifester devant un supermarché de Libourne. Un coup de com' de Lidl, les bouteilles étant vendues dans le cadre d'une opération spéciale d'une semaine à peine. Les syndicats comptent toutefois poursuivre la mobilisation contre ce type de promotions opérées par les acteurs de la grande distribution et n'excluent pas des actions à venir contre les négociants prêts à contribuer à ces coups de com'.

À lire aussi:

3 façons d'acheter des vins d'exception

Dégustez des vins de stars

Comment reconnaître un bon vin

Les Risques en Bourse

Fermer