Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'immobilier haut de gamme français a la cote chez les étrangers
Le Particulier pour BoursoraMag08/08/2020 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

L'immobilier haut de gamme français a la cote chez les étrangers (Crédits photo : Shutterstock)

L'immobilier haut de gamme français a la cote chez les étrangers (Crédits photo : Shutterstock)

En 2019, la crise des gilets jaunes n'a pas découragé les acheteurs étrangers dans leur recherche de lieux d'exception en France. Châteaux en Île-de-France, hôtels particuliers à Paris, villas de rêve sur la côte d'Azur : on a vu de nouveaux acquéreurs venir du monde entier. Après la crise sanitaire, les ventes continueront-elles sur la même lancée ?

Un marché qui redémarre sur les chapeaux de roues

Depuis deux ans, on note le grand retour des acheteurs mondiaux sur le marché français de l'immobilier de luxe. La recherche de biens dans des budgets autour de 50 millions d'euros, voire de 100 millions, est en nette hausse. La demande d'hôtels particuliers parisiens et de propriétés somptueuses sur la côte d'Azur s'envole. Les exigences des futurs acquéreurs sont faciles à cerner : des surfaces d'au moins 800 m², une décoration haut de gamme, une situation privilégiée et tout ce qui va avec (piscines, salles de sport, home-cinéma, écuries...).

Les Scandinaves sont très demandeurs de l'arrière-pays cannois. La région bordelaise continue d'attirer les Anglais, les Suisses mais aussi les Chinois et les Américains. Il y a encore 10 ans, le Cap Ferret était le terrain de vacances des Bordelais et de quelques Parisiens. Aujourd'hui, on y croise la jet-set mondiale. À Paris, les principaux acquéreurs sont encore les Américains et les Italiens mais ils sont en passe d'être détrônés par les Chinois.

À Louveciennes, le château le plus cher du monde

L'Île-de-France est devenue la région la plus prisée par les étrangers à la recherche d'un château. S'il y a encore 30 ans la quasi-totalité de ce patrimoine appartenait à des Français, la situation a bien changé. Le château le plus cher du monde se situe à Louveciennes (Yvelines) et a été négocié en 2015, à 275 millions d'euros. Et pourtant, il ne s'agit que d'une copie de Vaux-le-Vicomte, imaginé par l'homme d'affaires saoudien Emad Khashoggi et construit en 2012.

Il aura fallu trois ans de travaux et plus de 100 ouvriers pour donner naissance à cet édifice « Louis XIV ». Le bâtiment est un « faux » somptueux qui mélange l'élégance du style du Roi-Soleil avec la technologie contemporaine. Une salle de cinéma fait le pendant à la salle de bal et toutes les fontaines s'activent via smartphone. Le propriétaire est longtemps resté dans l'ombre mais son identité a finalement été révélée en 2017. Il s'agit de Mohammed Ben Salmane, surnommé MBS, qui n'est autre que le prince héritier, vice-premier ministre et ministre de la Défense du royaume d'Arabie Saoudite.

À Paris, un record de ventes

À Paris, 2019 a été une année record pour le nombre de ventes de biens d'exception. Il y a eu 8 transactions de plus de 10 millions d'euros dans l'année. Les acquéreurs souhaitant souvent rester anonymes, il est difficile de comptabiliser les étrangers.

On sait néanmoins qu'un industriel du Royaume-Uni est le nouveau propriétaire de 1.000 m² dans un hôtel particulier de la rue des Saints-Pères (VIIe arrondissement). Dotée de 16 pièces et d'un jardin de 300 m², cette résidence a été vendue 39 millions à un acquéreur chassé par le Brexit. Impossible par contre de connaître les origines du nouveau propriétaire du superbe duplex avec vue sur la Tour Eiffel, vendu 17,4 millions d'euros (23.500 euros/m²) par l'agence Féau.

La villa « Les Cèdres », la belle affaire pour un milliardaire

St-Jean-Cap-Ferrat est la célèbre presqu'île où se côtoient milliardaires, magnats de la presse, grands couturiers et géants du pétrole. Paul Allen, Bill Gates, Givenchy y savourent la sérénité des lieux et l'incroyable vue.

C'est ici que la villa « Les Cèdres » a trouvé preneur durant l'été 2019 après être restée 3 ans sur le marché. Le vendeur est le groupe italien de spiritueux «Davide Campari». L'identité de l'acheteur n'est pas précisée, bien qu'une fois encore circule le nom du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Certains évoquent toutefois le nom de Rinat Akmetov.

Cette demeure noyée dans une forêt de pins, offre une dizaine de chambres, une salle des fêtes, des statues, une immense piscine, un jardin d'hiver, une chapelle, une écurie et un jardin d'agrément en terrasses. C'est une belle affaire pour son nouveau propriétaire qui a déboursé la somme de 200 millions d'euros alors que certains estimaient que le prix de vente devait avoisiner le milliard d'euros.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer