Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

5 sites de seconde main pour les vêtements d’enfants
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag02/12/2021 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Les sites de seconde main permettent de dénicher des pépites à prix doux et de donner une seconde vie aux habits crédit photo : Getty images

Les sites de seconde main permettent de dénicher des pépites à prix doux et de donner une seconde vie aux habits crédit photo : Getty images

Nos bambins grandissent trop vite. À peine achetés, leurs vêtements sont déjà trop petits. Pour faire de la place dans les armoires et renouveler les garde-robes sans se ruiner, on mise sur les sites de seconde main qui permettent de dénicher des pépites à prix doux et de donner une seconde vie aux habits qu’ils ne portent plus. Une démarche à la fois économique et éco-responsable !

1.Il était plusieurs fois

Imaginé par deux mamans, ce site regorge de jolis articles du 0 au 16 ans. Les vêtements sont triés sur le volet parmi 300 marques: Petit Bateau, Bonton, Bonpoint, Louis Louise, Emile et Ida... On y trouve également des chaussures, des jouets et des livres. Vous souhaitez revendre des vêtements? Une fois que vous avez vérifié qu’ils sont conformes aux critères du site (marque, état…), vous les envoyez via Mondial Relay. S’ils sont acceptés, l’e-shop vous verse immédiatement la somme fixée. Les équipes se chargent ensuite de la mise en vente de l’article et de l’expédition à l’acheteur.

www.iletaitplusieursfois.com

2.By Bambou

By Bambou est un vide-dressing communautaire spécialisé dans l’univers du bébé et de l’enfant de 0 à 10 ans. La longue liste de marques disponibles mixe enseignes classiques, petits créateurs et marques de luxe. Vous y trouverez également des articles de puériculture. Le site propose un service de conciergerie qui gère tout de A à Z si vous souhaitez vendre mais que vous n’avez pas le temps de vous occuper de la mise en ligne et du suivi. Une fois l’article vendu, vous obtenez 82% de son prix (65% si vous passez par la conciergerie).

www.bybambou.com

3.Kids O’Clock

Kids O’clock est une plateforme en ligne d’achat et de revente de vêtements et d’accessoires de seconde main pour les enfants de 0 à 10 ans. Sa fondatrice, Laura Roso Vidrequin, est une maman française installée à Londres qui a travaillé dans l’univers de la mode durant une dizaine d’années. Le site propose une sélection d’articles très pointue. Vous pouvez vous occuper vous-même de la mise en vente et de l’expédition (le site prélève une commission de 30%) ou opter pour l’offre clé en main (un service facturé 10 livres pendant 6 mois).

www.kidsoclock.co.uk

Les marques de prêt-à-porter s’y mettent aussi

Face à l’engouement des consommateurs, les marques de prêt-à-porter lancent elles aussi leur propre site dédié à la seconde main: Petit Bateau avec Changer demain, Cyrillus avec Seconde histoire ou Jacadi avec Seconde vie. On peut également citer Seconde main by Kiabi et Orches’Troc (Orchestra).

4.De filou en filou

Ce dressing en ligne lancé par une maman lilloise propose des pièces irréprochables allant du 0 au 10 ans avec des remises pouvant atteindre 80% du prix du neuf. Vous y trouverez de jolies marques comme Tape à l’œil, Okaïdi, Sergent Major, Petit Bateau ou Catimini. Si vous habitez Lille ou les environs, l’équipe se déplace à votre domicile pour collecter les vêtements de vos enfants et les racheter contre un paiement immédiat.

www.defilouenfilou.fr

5.La malle aux canailles

Le site de La malle aux canailles a été créé en 2012 par une maman de 3 enfants. Cette dernière sélectionne des vêtements pour bébés et enfants de 0 à 10 ans issus de collections récentes et en parfait état pour les proposer à la vente jusqu’à 90% moins cher que le prix boutique. Vous pourrez également trouver des accessoires (gigoteuses, bonnets, chaussons…)

www.lamalleauxcanailles.fr

Sans oublier Little kids ( www.little-kids.fr ) et bien entendu Vinted.

A lire aussi:

5 sites où louer une robe de créateur

Quelle mode dans le monde d’après?

Ces enfants millionnaires grâce à YouTube