Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

France-La majorité sortante propose un triplement de la "prime Macron" de pouvoir d'achat
information fournie par Reuters 15/06/2024 à 21:26

Le président français Macron assiste à un hommage national à Maryse Conde à Paris

Le président français Macron assiste à un hommage national à Maryse Conde à Paris

PARIS (Reuters) -La majorité présidentielle propose dans son programme le triplement de la "prime Macron" en vue des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, annonce Gabriel Attal, qui précise que le plafond de cette prime de partage de la valeur pourrait être porté à 10.000 euros par an avec possibilité de la mensualiser.

Le Premier ministre, engagé dans la périlleuse campagne du camp macroniste, sous la bannière "Ensemble pour la République", détaille dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France et dans la presse quotidienne régionale les grandes lignes de son programme.

"Je suis là pour porter des propositions crédibles et financées", a-t-il plaidé sur France 2, estimant que les programmes du "Nouveau Front populaire", alliance de gauche, et du Rassemblement national (RN) conduiraient à la "ruine économique" de la France.

"Les oppositions promettent monts et merveilles" mais leurs programmes ne sont pas "applicables", a-t-il insisté.

"La question du pouvoir d'achat sera centrale" dans le programme de la majorité sortante, a-t-il poursuivi, avec deux axes d'action : "gagner plus et dépenser moins".

La prime de partage de la valeur (PVV), qui remplace depuis juillet 2022 la "prime exceptionnelle de pouvoir d'achat" (Pepa), permet à un employeur de verser une prime défiscalisée annuelle d'un montant maximal de 3.000 euros ou de 6.000 euros sous certaines conditions (accord d'intéressement, travailleurs handicapés, versement par un organisme d'intérêt général).

INDEXATION DES RETRAITES

Depuis une loi de novembre 2023, cette prime peut être attribuée à tous les salariés dans la limite des plafonds d'exonération. Elle concerne, selon des modalités diverses, les salariés dont la rémunération est supérieure à trois Smic ou faisant partie d'une entreprise de plus de 50 salariés et les salariés dont la rémunération est inférieure à trois Smic et faisant partie d'une entreprise de moins de 50 salariés.

"Le Premier ministre propose que la limite soit relevée à 10.000 euros par an, avec une possibilité de la mensualiser", indique Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Gabriel Attal réitère la promesse d'une indexation des retraites sur l'inflation, d'une baisse des factures d'électricité de 15% à l'hiver prochain.

Pour améliorer le pouvoir d'achat des Français, il prône également la généralisation des achats groupés pour les fournitures scolaires, l'instauration d'une complémentaire santé publique à un euro par jour pour les personnes ne bénéficiant pas d'une couverture.

Autres mesures proposées : doublement des véhicules électriques en leasing social, notamment pour les personnels soignants, exonération des frais de notaires pour les primo-accédants en cas d’achat d’un logement jusqu’à 250.000 euros.

Un fonds de rénovation énergétique des logements des classes moyennes et populaires, financé par une taxe sur les rachats d’actions, serait institué en vue de la rénovation de 300.000 logements de plus d'ici 2027.

Gabriel Attal fait également sienne la proposition d'une atténuation de l'excuse de minorité pour les mineurs responsables de violences aggravées et en récidive.

(Rédaction de Reuters)

56 commentaires

  • 16 juin 15:51

    Paroles, paroles comme disait feu Dalida


Signaler le commentaire

Fermer