Les foncières cotées devraient continuer à surperformer les indices généralistes en 2016.

le
0

 L’année boursière 2015 a été marquée par une nouvelle surperformance (dividendes nets réinvestis) des foncières cotées de la zone euro (+17%) par rapport à l’indice généraliste Eurostoxx 50 (+6.4%). Ce créneau devrait continuer à surperformer les indices généralistes en 2016.

 Laurent Saint Aubin, gérant de Sofidy Sélection 1 est satisfait. Les chiffres sont là pour en témoigner. Certes l’écart de performance entre les foncières et les actions généralistes est moins important qu’en 2014 mais la surperformance est bel et bien là : +17% pour les foncières cotées de la zone euro contre 6,4% pour l’indice généraliste Eurostoxx 50. Il est vrai que ce compartiment bénéficie d’un « environnement sectoriel quasi idyllique » marqué par la réduction des coûts de financement, la progression des valorisations servie par un marché de l’investissement actif et une bonne visibilité en termes d’activité. Autant d’éléments qui garantissent le maintien d’un niveau de distribution élevée, source de rendements bien supérieurs à ceux offerts par les autres secteurs actions.

Comme pour les actions, la hausse des valeurs immobilières en 2015 a essentiellement été concentrée sur le premier trimestre 2015. La raison vient du fait que les investisseurs se sont surtout concentrés sur les anticipations d’évolution des politiques monétaires et que pour le moment, « le particularisme du secteur des foncières cotées qui en fait une vraie classe d’actifs à part entière n’est pas clairement reconnu par les investisseurs ».

 

La croissance des valorisations s’est limitée à un nombre réduit de titres : si l’on retient l’univers de l’indice de référence qui est composé de 46 sociétés, seules dix-huit valeurs enregistrent une progression supérieure à celle du FTSA EPRA Eurozone. Parmi celles-ci on compte seulement deux grandes capitalisations, Deutsche Wohnen, Klepierre, et douze valeurs germaniques.

Sur le plan thématique, ce sont les « redécouvertes » qui ont mené la danse. Le gérant mentionne ainsi les valeurs de retournement comme Deutsche office (meilleure performance de l’année, + 57.5%) , ou Conwert Immobilien. D’autres titres ont bénéficié de l'amélioration économique en Italie ou en Espagne (Merlin Properties, Immobiliaria Colonial, IGD et Beni Stabili). Enfin, s’y ajoutent les nouveaux entrants sur le marché comme TLG Immobilien et Ado Properties.

A l’autre bout, 7 valeurs enregistrent une performance négative en absolu dont Befimmo, Icade et Wereldhave.

Pour sa part, le fonds Sofidy Selection 1 a tiré parti de son investissement marqué sur les valeurs Ado properties, Deutsche Office, Deutsche Wohnen, Merlin Properties et Nexity. Il a également bénéficié à plein de la performance des valeurs moyennes hors indice (Altarea, Foncière des Murs et Société foncière Lyonnaise), mais aussi de la bonne tenue des valeurs thématiques rattachées à des thèmes de croissance structurelle (Big Yellow, Safestore, Unite Group, Workspace).

Pour l'exercice qui vient de débuter, la mise en place au 31 août prochain par MSCI et Dow Jones d’un compartiment dédié aux indices immobiliers ajoutée à la poursuite d’une politique très accommodante de la banque centrale européenne autorise une confiance selon laquelle « les foncières cotées devraient continuer à surperformer les indices boursiers généralistes en 2016 ».

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant