La Bourse chinoise continue de chuter

le , mis à jour à 12:57
12

Les indices chinois ont une nouvelle fois clôturé dans le rouge vif.
Les indices chinois ont une nouvelle fois clôturé dans le rouge vif.

En Chine, l’inquiétude se poursuit sur les marchés d’actions. La Bourse de Shanghai a chuté de 5,77% vendredi, et de 5,30% pour la Bourse de Shenzhen. En moins d’un mois, les principaux indices chinois ont chuté d’environ 30%.

La série noire se poursuit. Après une séance de jeudi en chute de 3% (Shanghai) et de 5% (Shenzhen), les marchés chinois ont poursuivi leur fort mouvement baissier vendredi. Sur la semaine, la Bourse de Shanghai a chuté de 12%.

Chute de vendredi

Vendredi, la Bourse de Shanghai a encore connu une volatilité record. Ouvrant dans le rouge, l’indice de la Bourse de Shanghai a très vite perdu jusqu’à 6% une heure après le début de séance. Les investisseurs sont ensuite revenus à l’achat sur le marché, qui parvenait à effacer la totalité de sa baisse peu après la pause de mi-séance. L’inquiétude n’a toutefois pas tardé à se manifester de nouveau, faisant de nouveau plonger l’indice jusqu’à clôturer à 3686 points, en baisse de 5,77%.

Par rapport à son point haut du 12 juin à 5166 points, l’indice de Shanghai a perdu 28,6%. L’indice de Shenzhen a quant à lui perdu 33% sur la même période.

Les mouvements erratiques des marchés chinois font suite à une période de très forte hausse des marchés de juin 2014 à juin 2015. Sur cette période, l’indice de la Bourse de Shanghai avait gagné environ 140%. Ainsi, malgré le krach actuel, l’indice reste en hausse d’environ 80% sur les 12 derniers mois.

Inquiétudes et rumeurs

« L'ampleur de la correction [a poussé] les autorités à enquêter sur une possible "manipulation illégale" des marchés », relevaient Les Echos en matinée. « La CSRC enquête sur des investisseurs qui ont utilisé les futures sur indices pour prendre des positions courtes et profiter de la baisse du marché », rapportait la même source à partir d’informations du quotidien China Daily.

Les Echos citaient par ailleurs Fu Xuejon, stratège chez Huarong Securities, qui déclarait en matinée « C'est un désastre, si ce n'en est pas un, qu'est-ce que c'est ? », avant d’ajouter que la poursuite du krach boursier pourrait affecter les établissements bancaires, les entreprises, mais aussi la consommation et même la stabilité sociale.

L’impact pour les petits épargnants est en effet en important, alors que nombre d’entre eux ont investi leur épargne en Bourse au cours des derniers mois, poussant régulièrement les indices boursiers chinois vers de nouveaux sommets (les indices chinois étaient néanmoins arrivés à un niveau encore plus haut en 2007 avant de s’effondrer).

X. Bargue

Retrouvez nos précédents articles sur le sujet :

- La Bourse de Shanghai trébuche une nouvelle fois (2 juillet)

- Le krach boursier chinois éclipsé par la crise grecque (1er juillet)

- Nouvelle bulle sur la Bourse chinoise ? (15 juin)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7866540 le vendredi 3 juil 2015 à 13:51

    Le krash boursier en Chine doit forcément arriver à un moment ou à un autre, donc le plus tôt c'est le mieux.

  • pierry5 le vendredi 3 juil 2015 à 13:35

    M144... Il s'agit bien des bilans et comptes de résultats mais les informations succinctes que l'on peut trouver sur l'Europe sur certains sites financiers sont parfois insuffisantes pour se faire une idée de la situation de la société. Pour avoir une idée précise il fut demander les documents sociaux à la société.

  • micazur le vendredi 3 juil 2015 à 13:17

    Perso j`ai vendu un paquet de Sicav chinoise a +40% et le solde a +80 %.

  • d.e.s.t. le vendredi 3 juil 2015 à 13:05

    C'est quand même nettement plus grave que la chute du marché du Salakis à Athènes, mais les politiciens sont assez primaires, hélas!

  • olwang le vendredi 3 juil 2015 à 13:02

    Parfait exemple de dépêche incompétente autant qu'inutile. S'il n'est pas rappelé que la bourse chinoise est toujours à +80% depuis 1 an et +65% sur 3 ans, ça relativise beaucoup les soubresauts....

  • porcient le vendredi 3 juil 2015 à 12:30

    Krack à la 29 qui se profile. le nombre de comptes de courtage a été multiplié par 6 en une semaine (3 millions) dont 1/4 des actionnaires ont un niveau élémentaire. Bulle, krack, boum, mue.

  • fred1903 le vendredi 3 juil 2015 à 12:06

    Combien de hausse avant c'est -28% ? Normal quoi.

  • M1443853 le vendredi 3 juil 2015 à 12:03

    Pierry5, à supposer que les "informations bilantaires" soient les bilans et comptes de résultats annuels, toutes les entreprises cotées les publient.

  • fquiroga le vendredi 3 juil 2015 à 11:52

    Tant qu'il y aura de la Vad.......

  • laniakea le vendredi 3 juil 2015 à 11:49

    Dire que c'est un pays communiste...