L'Aspim monte au créneau avec sa charte ISR

le
0

La publication de la Charte ASPIM en faveur du développement de la gestion ISR constitue la première étape d’une réflexion des professionnels de l’immobilier. A terme, cette charte pourrait être prolongée par l’élaboration d’un authentique label ISR des fonds immobiliers. 

Au cours de la dernière assemblée générale, les sociétés de gestion de fonds immobiliers adhérentes de l’ASPIM ont adopté à l’unanimité la «Charte d’engagement en faveur du développement de la gestion ISR (investissement socialement responsable)».

Divisée en 2 parties, la charte comprend un premier socle exposant les grands principes à la source de l’ISR et applicables au secteur de l’immobilier. Le second axe recense les bonnes pratiques déjà mises en œuvre par les professionnels de la gestion des fonds immobiliers.

Cette démarche est motivée par l’exigence croissante des investisseurs pour une démarche ISR, qu’il s’agisse des institutionnels mais aussi des particuliers attachés à « redonner du sens » à leur épargne. De plus, la réflexion a été nourrie par l’exemple de certains gestionnaires dont les produits immobiliers « évoluent d’ores et déjà selon des standards très élevés au regard des critères ESG ».

Bref, du fait d’un « lien naturel entre la sphère de l’ISR et la gestion en immobilier » Arnaud Dewachter, Délégué général de l’ASPIM estime que le gestionnaire de fonds immobiliers est « le principal responsable de l’impact environnemental, social et de gouvernance de son activité professionnelle d’investisseur ». Car son activité influence directement non seulement « la performance énergétique des bâtiments mais aussi la transparence des informations  ou encore la qualité de vie des locataires sur leur lieu de travail ou de résidence ». 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant