Immobilier : les prix auraient augmenté en France au premier trimestre

le , mis à jour à 14:05
17

D'après le baromètre LPI-SeLoger, les prix moyens de l'immobilier ont progressé en France au premier trimestre 2015.
D'après le baromètre LPI-SeLoger, les prix moyens de l'immobilier ont progressé en France au premier trimestre 2015.

Le baromètre LPI-SeLoger fait état d’un léger mieux en France dans les prix de l’« ancien » ainsi que du « neuf » en ce début d’année. Cette amélioration succède à une année 2014 médiocre.

Simple pause au sein d’une phase relativement baissière, ou frémissement de reprise ? D’après le baromètre LPI-SeLoger publié le 28 avril, l’immobilier français a retrouvé quelques couleurs au cours des derniers mois. Attention toutefois à la qualité des chiffres avancés.

Données clés

Le site d’annonces immobilières SeLoger résume ainsi les tendances récemment observées par leur baromètre : « Le prix des appartements neufs a progressé de 1,7% sur les trois derniers mois et atteint désormais 4451€/m² signé, en moyenne [sur toute la France]. Dans l'ancien, au cours du dernier trimestre, la tendance est à la stabilisation pour les appartements (+ 0% / 3431€ du m²) et même à l'augmentation pour les  maisons (+ 1,7% / 2814€ du m²). Maisons et appartements confondus, dans le neuf et dans l'ancien, la tendance sur l'année passée reste à la baisse ».

SeLoger affiche un certain optimisme, certes très subjectif, sur l’évolution à venir des prix : « les transactions connaissant traditionnellement un pic au cours du 2e trimestre (d'avril à juin), [donc] les prix devraient évoluer de la même manière ». « On peut donc raisonnablement en conclure que le décrochage des prix auquel on avait assisté à l'automne dernier appartient désormais au passé », affirme le site d’annonces immobilières, dont on remarquera néanmoins l’intérêt à maintenir un sentiment de confiance sur le marché.

Ces informations restent ainsi à prendre au conditionnel : il s’agit d’estimations, alors que les chiffres officiels des notaires permettront prochainement de déterminer la variation exacte des prix observée au premier trimestre.

Disparités selon les villes

« Sur les 3 derniers mois, Rennes enregistre la plus forte progression (+ 7,6%) et Reims (- 16%) la plus forte baisse. À Lille, Rennes, Saint-Étienne et Strasbourg, ce sont plus de 4% qui ont été gagnés. Alors que Lyon et Paris se maintiennent, Marseille chute à nouveau », estime ainsi SeLoger.

Une forte prudence reste à garder quant aux chiffres avancés par le baromètre : à en croire les données communiquées, le prix moyen des appartements à Paris s’établirait à 8388€/m² en moyenne au mois de mars 2015, alors que tous les autres indicateurs jusqu’alors disponibles ont indiqué des chiffres récents nettement inférieurs. Cela fait en effet plus de six mois qu’il est question de prix parisiens inférieurs à 8000€/m², aussi bien d’après le baromètre du réseau MeilleursAgents (qui estimait 7795€/m² en mars 2015), ou encore le dernier rapport trimestriel des notaires de Paris (lire l’article détaillé).

Malgré cette prudence quant aux données avancées, on s’intéressera aux ordres de grandeurs caractérisant les différentes villes françaises. Ainsi à Marseille, le prix du mètre carré des appartements s’établirait autour de 2800€/m² (-4,1% sur 12 mois), 3800€/m² à Lyon (-0,5%) ou encore 3300€/m² à Bordeaux (+2,8%) d’après le baromètre LPI-SeLoger.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Breakerz le mercredi 29 avr 2015 à 20:55

    En gros c'est comme les montagnes russes, un jour ça monte et le lendemain ça baisse.....c'est quand même dingue qu'un segment important de l'économie soit livrer a des résultats aussi divergeant que farfelu ....

  • M107412 le mercredi 29 avr 2015 à 17:06

    Non ne pas être propriétaire n'est pas jeté son argent pas les fenêtres. Ceux qui ont acheté il y a moins de 8 ans ont jeté leur argent pas la fenêtre . Ils n'ont remboursé que une partie de la sur côte de l'immobilier, une partie des intérêts .Il ne faut vraiment pas être mobile géographiquement ou que le loyer couvre la mensualité en cas de mise en location. Il n'est pas rare les vendeurs qui doivent rembourser le différentiel du prix de vente et du prêt et payer un loyer.

  • bl3475 le mercredi 29 avr 2015 à 15:46

    Continuons à faire croire au père Noel aux vendeurs : la reprise arrive ! le marché repart !Du coup, j'ai vu sur LBC des proprios qui vendaient un bien surcoté de 15 à 20% depuis 2 ans, AUGMENTER leur prix de 5% ... avec la baisse réelle des prix, leur bien est maintenant surcoté de 25 à 30% ... J'ai aussi vu un bien vendu un peu moins de 600K€ sur LBC, mis en adjudication à moins de 400K€ ...LBC est rempli de vendeurs qui affichent des prix délirants, plus dure sera la chute ;-)

  • c.voyant le mercredi 29 avr 2015 à 15:13

    90% des Français qui achètent dans le seul but de se loger ont intérêt à la baisse des prix, ceux qui achètent pour la première fois, mais également ceux qui vendent pour acheter à nouveau car pour eux seul le différentiel de prix compte, je ne parle pas de ceux qui ne vendront jamais jusqu'au jour de leur mort ce qui est le cas de 90% des gens!

  • s.thual le mercredi 29 avr 2015 à 15:07

    de toutes facon les agences font et défont les prix a leur gré du moment qu ils empochent une commission peut importe la vrais valeur de votre bien ! il faut qu ils mangent ces gens la! seuls les bien d exception ou bien situe ne craignent pas trop ,mais les autres ,,un massacre par endroit dixit des amis dans l immobilier,mais la region etc bien des facteurs jouent pour ou contre !

  • s.thual le mercredi 29 avr 2015 à 15:03

    c est des blagues et quand bien meme ! salaires stables ou en baisse chomage retraites qui baissent , si l on veut bloquer un peu plus la consommation dans tous les domaines on fait pas mieux ! mais attention les impots eux vont de toutes facons suivre le chemin de la hausse ,faut prendre l argent la ou il est !

  • M2399713 le mercredi 29 avr 2015 à 14:53

    Moi j'ai le sentiment qu'à Paris ça repart comme en l'an 40... des 10aines d'appels par jour pour le même appart, des offres au prix du mandat dès le 1er jour. Plutôt de bon augure pour la suite :-)

  • olive84 le mercredi 29 avr 2015 à 14:22

    bizarre les notaires, qui eux connaissent les vrais prix de transaction disent le contraire... alors qui croire !!!!!!!!!!

  • JOKEN le mercredi 29 avr 2015 à 13:35

    Avec de telles annonces de la part des sites immo qui ont vu leur com baissée de 50% (faut dire qu'ils volaient...) pas étonnant de faire de la désinformation ; il n'empêche que par chez moi les prix n'ont jamais baissé et que les maisons sont plutôt en augmentation, normal on est dans un cadre résidentiel et entre nous, donc çà aide.

  • kpm745 le mercredi 29 avr 2015 à 13:07

    Baromètre sans aucune valeur. Se loger est payée par les annonceurs et a tout intérêt de faire de la spéculation. Pour un baromètre fiable et objectif voire les stat. de Friggit