Comment se protéger des arnaques au crédit immobilier?

le
0

Quand les taux de crédit sont bas, grande est la tentation d’emprunter. Pourtant derrière une opération banale peut se cacher des arnaques. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) indique comment les repérer et les éviter.

Les propositions de crédit à caractère frauduleux se multiplient sur internet. Pour cause, avec ces officines rien de plus facile que d’obtenir rapidement un prêt.

 

Comment reconnaître une offre frauduleuse de crédit ?

La meilleure protection de l’emprunteur est la vigilance, le bon sens. En clair, il faut se méfier des conditions qui seraient trop avantageuses comme la proposition d’un taux très bas pour un montant de prêt élevé, des conditions d’octroi trop souples (pas de conditions revenus ou de garanties), sans oublier la promesse de disponibilité quasi instantanée des fonds (24 ou 48 h). Méfiance aussi, quand il est demandé de verser un premier dépôt par mandat cash international afin de couvrir des frais. Et c’est là que le bât blesse. Car une fois l’argent envoyé, « la victime n’a plus de nouvelles de son contact ou est de nouveau invitée à verser de l’argent sous un nouveau prétexte (déblocage du prêt, frais divers…), sans plus de résultat ».

 

Comment se protéger des offres frauduleuses de crédit ?

L’ACPR recommande d’abord de vérifier que l’établissement prêteur est autorisé à proposer du crédit. En effet, une entreprise qui propose un crédit doit obligatoirement disposer d’un agrément consultable sur le registre des agents financiers agréés. Si la proposition émane d’un intermédiaire en opération de banque, l’emprunteur doit se diriger vers le site de l’Orias. Et si l’entreprise ou la personne ne figure pas sur l’un de ces deux registres, fuyez !

Le bon sens recommande également de ne pas communiquer des données personnelles (pièce d’identité, bulletin de salaire, relevé d’identité bancaire etc). Et bien sûr de ne verser aucune somme d’argent. La raison ? La loi « interdit à toute personne physique ou morale qui apporte son concours à l’obtention d’un prêt d’argent, de percevoir une somme d’argent avant le versement effectif des fonds prêtés ».

 

Des entreprises aux intitulés alléchants

Pour rendre la proposition de crédit plus « crédible », des sites aux noms « rassurants », avec des noms commerciaux d’emprunt, utilisant le nom d’entreprises réelles ou proches, peuvent être utilisées. L’ACPR a identifié des sites Internet qui proposent des crédits sans y être autorisés. Attention, cette liste n’a pas vocation à être complète. Et si le nom d’un site ne figure pas sur la liste, cela ne signifie pas pour autant qu’il est autorisé à proposer des crédits.

 

• www.accord-particuliers.com / Accord Particuliers

 • aidefinancial-invertissement-cp.puzl.com / GROUPE FINANCIAL & INVESTISSEMENT

• www.charretierfinance.com / Charretier Finance

• www.company-partenariat-investissement.com / Company Partenariat Investissement

• gautier-finance.fr / Gautier Finance

• www.lacroixfinance.co / Lacroix Finance

 • www.latour-finances.fr / LATOUR FINANCES

 • pret-sans-frais.com / OIE Finance Crédit

 • www.rapides-credits.com / Rapides Crédits

 

Quel recours pour les victimes d’une offre frauduleuse de crédit ?

L’emprunteur ayant subi un préjudice doit rapidement déposer une plainte et prendre des conseils auprès de la plate-forme INFO ESCROQUERIES en appelant le 0 811 02 02 17.

S’il s’agit simplement de dénoncer de mauvaises pratiques, il peut s’adresser à la DGCCRF et à l’ACPR en remplissant le formulaire de transmission d'information (secteur bancaire) sur le site acpr.banque-france.fr. 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant