1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taxe foncière : la note augmente fortement pour des milliers de propriétaires
Boursorama avec Newsgene03/09/2019 à 12:09

Taxe foncière : la note augmente fortement pour des milliers de propriétaires

De nombreux propriétaires fonciers ont vu leur taxe foncière 2019 augmenter de façon significative après la réévaluation de la valeur locative de leurs biens immobiliers. La hausse atteint 136% dans certains départements. Bercy assure que ces ajustements ont été effectués de la même façon que les années précédentes mais les représentants des propriétaires crient au « coup de force ».

Plusieurs dizaines de milliers de propriétaires français ont reçu dans le courant de l'été un courrier leur annonçant une augmentation importante de leur taxe foncière. En cause, la réévaluation par l'administration fiscale de la valeur locative des biens immobiliers, sur laquelle est en partie basé le calcul de cet impôt. Initialement fixée en 1970, cette donnée est habituellement réévaluée « au compte-gouttes », explique Le Parisien.

Certains départements particulièrement touchés

Pour la taxe foncière 2019, le fisc a cependant procédé à des ajustements majeurs dans des proportions bien plus élevées que les années précédentes, affirme l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI). L'organisme indique ainsi que dans certains départements auvergnats et en Isère, l'augmentation du montant à régler en octobre prochain atteint 136% sur un an.

« Nous recevons beaucoup plus d'appels et de courriers que les autres années. Certains propriétaires ne comprennent pas l'augmentation prévue car ils n'ont fait aucuns travaux depuis des années ! », témoigne Christophe Demerson, président de l'UNPI. Le directeur général de l'association Pierre Hautus n'hésite pas de son côté à évoquer un « coup de force de l'administration fiscale ».

Pour compenser la suppression de la taxe d'habitation ?

Ce dernier estime que cette mesure est une manière pour le gouvernement de compenser la suppression de la taxe d'habitation qui est difficile à digérer pour les élus locaux. Les collectivités locales maintiendraient ainsi un certain niveau de recettes fiscales.

Une explication que réfute le ministère de l'Economie et des Finances, qui assure que les ajustements des valeurs locatives ont été effectuées comme les autres années. C'est-à-dire « au cas par cas, à la demande du directeur départemental du centre des finances publiques ». Bercy fait savoir qu'il ne se passe « rien d'extraordinaire » en 2019 et que les réévaluations « sont menées chaque année sur l'ensemble des départements, en fonction des enjeux locaux ».

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    03 septembre21:15

    A LIRE location privé http://www.clameur.fr/var/clameur/storage/images/Presse%2BS1%2B2019%2Bsite.pdf Page 14 «des logements (les relocations après travaux) a de nouveau reculé en 2018, pour s'établir à 13.3 %, le plus bas niveau que CLAMEUR a observé depuis 1998. » 24,8% avant arrivée Hollande "la dégradation du parc locatif privé s'explique aussi par le renforcement de la pression fiscale et parafiscale" + TH transféré sur la TF, une charge en + pour les propriétaires

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer