Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Surtaxation des résidences secondaires : le mouvement s'étend
Le Particulier24/10/2018 à 18:00

Confrontées à une baisse de leurs ressources, plusieurs communes, de grande ou petite taille, ont récemment décidé d'appliquer une surtaxe au montant de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires. Ce mouvement s'amplifie.

La conséquence d'une baisse des dotations aux communes

Voulue par le Président de la République, la disparition programmée de la taxe d'habitation inquiète les élus locaux depuis plusieurs mois. L'Association des Maires de France est à ce titre en première ligne. En effet, les finances des communes et des intercommunalités sont directement alimentées par cet impôt dont les recettes se sont élevées à 20 milliards d'€ en 2016. L'exécutif a indiqué vouloir compenser l'intégralité de ce manque à gagner. Toutefois, les élus locaux n'y croient guère et cherchent de nouvelles sources de financement. Parmi celle-ci, la surtaxe sur les résidences secondaires a pour l'heure leur préférence.

A savoir

La taxe d'habitation va disparaître pour 80 % des assujettis à l'horizon 2020, en trois étapes. Emmanuel Macron a réaffirmé vouloir supprimer totalement cet impôt, qualifié par le Président d'impôt «le plus injuste», à la fin de son quinquennat en 2022. La suppression de la taxe d'habitation concerne les résidences principales. Les résidences secondaires ne sont pas concernées.

Surtaxe sur les résidences secondaires: que dit la loi?

Dans les zones d'habitations dites «tendues» (grandes villes, régions touristiques), les propriétaires n'habitant pas leur logement à l'année ou ne le louant pas par le biais d'un bail classique (au moins neuf mois) peuvent payer un surtaxe comprise entre 5 % et 60 % sur le montant de leur taxe d'habitation. Le conseil municipal des villes pouvant être concernées décide de la mise en place ou non de cette taxation supplémentaire et du taux à appliquer. Avant la Loi de Finances 2017, le taux de cette surtaxe était limité à 20 %. La surtaxe sur les résidences secondaires a été créée en 2015.

La surtaxe sur les résidences secondaires est plébiscitée

De nombreuses communes ont d'ores et déjà annoncé vouloir augmenter la surtaxe pesant sur les résidences secondaires. La voie a été ouverte par Paris, Anne Hidalgo en faisant une arme contre la prolifération des locations touristiques de type Airbnb et un élément de sa politique visant à augmenter le nombre de biens en location classique. Après la capitale, Nice et Bordeaux vont relever dès cette année le taux de cette taxe. D'autres villes de Province, comme Saint Nazaire ou Saint Jean de Luz ont également suivi le mouvement. Et celui-ci s'étend.

La suppression attendue de la taxe d'habitation incite de nombreuses villes à surtaxer les propriétaires de résidences secondaires. Depuis quelques semaines, ce mouvement s'étend.

Les élus locaux mettent la pression sur le gouvernement

Le conseil de Paris a voté en juillet 2017 une hausse de cette surtaxe pour la porter à 250 %. Ce vote relève du symbole et de la communication puisque un relèvement du taux de la surtaxe sur les résidences secondaires doit être voté par le parlement. Toutefois, il en dit long sur les attentes de certaines municipalités. La réponse du gouvernement et du parlement se fait encore attendre.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer