Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Souscrire un PER pour préparer l'achat de sa résidence principale : une bonne idée ?
Mingzi05/10/2020 à 10:39

Le PER individuel est le nouveau produit d'épargne retraite lancé en octobre 2019 dans le cadre de la loi Pacte. (Crédit photo: Fotolia)

Le PER individuel est le nouveau produit d'épargne retraite lancé en octobre 2019 dans le cadre de la loi Pacte. (Crédit photo: Fotolia)

Le PER individuel permet de déduire les versements de ses revenus imposables. Il est également possible de débloquer son épargne pour l'achat de sa résidence principale. Dans ces conditions, épargner sur son PER en vue d'acquérir sa résidence principale peut sembler judicieux. Pas si simple...

Le PER individuel est le nouveau produit d'épargne retraite lancé en octobre 2019 dans le cadre de la loi Pacte. Il est le successeur du PERP, désormais fermé à la commercialisation. 

Alors que l'épargne versée sur un PERP est, sauf cas de déblocage anticipé, bloquée jusqu'à la retraite, le PER individuel présente l'avantage de pouvoir retirer son épargne pour l'achat de sa résidence principale.

La fiscalité du PER en cas de sortie anticipée

Par ailleurs, l'épargnant peut choisir la fiscalité qu'il souhaite voir appliquer à chacun de ses versements. Il peut choisir de déduire ses versements de ses revenus imposables. Les sommes versées sont alors déductibles de l'assiette de l'impôt sur les revenus, dans la limite du plafond prévu par la loi. Pour 2020, le plafond correspond à 10% des revenus 2019 imposables, dans la limite de 32 419 euros (soit 10% de 8 fois le PASS 2019) ou, si plus favorable, dans la limite de 10% du PASS 2019, soit 4 052 euros. 

Épargner sur son PER en vue d'acquérir sa résidence principale tout en réduisant ses impôts peut alors sembler judicieux au premier abord. Bien entendu, cela n'est pas si simple. En effet, lorsque l'épargne est débloquée, la part des sommes retirées correspondant au capital est soumise au barème progressif de l'impôt sur le revenu et la part correspondant aux plus-values est soumise à la flat tax (30%). 

Si l'épargnant a choisi de ne pas bénéficier de la déduction fiscale sur ses versements, alors la part des retraits correspondant au capital est exonérée d'impôt sur le revenu (puisque les sommes ont déjà été imposées) et la part correspondant aux plus-values est soumise à la flat tax. 

En cas de déblocage anticipé pour l'achat de la résidence principale, l'avantage fiscal consenti dans le cadre de la préparation de la retraite, est donc annulé.

Épargner ou emprunter ?

D'autre part, avec des taux d'intérêt historiquement bas, il peut être plus intéressant, lorsque cela est possible, de laisser l'épargne fructifier sur son PER et de s'endetter à taux très faible.

Attention aux moins-values

Enfin, si l'épargne logée sur le PER est placée sur la gestion à horizon (le mode de gestion par défaut du PER), il faut retirer les sommes au bon moment afin d'éviter les moins-values. En effet, avec la gestion à horizon, l'épargne peut être investie en unités de compte, des supports exposés aux variations des marchés financiers et qui ne permettent pas garantir le capital. 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer