Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Propriété : il voulait faire abattre les grands arbres de son voisin, la justice lui donne tort
Boursorama avec Newsgene25/01/2021 à 15:17

Les arbres en question étaient « classés » par le PLU de la commune (illustration). (Pixabay / Didgeman)

Les arbres en question étaient « classés » par le PLU de la commune (illustration). (Pixabay / Didgeman)

La Cour de cassation a rejeté la demande d'un propriétaire qui réclamait l'abattage de grands chênes, plantés chez son voisin à moins de deux mètres de la clôture. La justice a rappelé que la loi s'effaçait devant le règlement d'urbanisme local qui avait « classé » ces arbres.

Il n'aura pas le plaisir de voir les arbres de son voisin être abattus. La Cour de cassation* a récemment rejeté les réclamations d'un propriétaire qui se plaignait de grands chênes plantés à moins de deux mètres de la clôture séparative.

Si la loi réglemente l'emplacement des plantations en limite de propriété afin de ne pas gêner le voisin, elle s'efface devant les éventuelles prescriptions d'un règlement d'urbanisme local, ont estimé les juges.

Pas à moins de deux mètres de la clôture

La loi prévoit qu'en principe, un arbre de plus de deux mètres de hauteur ne doit pas être planté à moins de deux mètres de cette limite de propriété et un arbre de moins de deux mètres ne doit pas être planté à moins de 50 centimètres.

Mais elle précise que ces distances doivent être respectées « à défaut de règlements et usages » locaux « constants et reconnus ».

Le plan local d'urbanisme prime

Le plaignant, qui vit dans une station balnéaire, réclamait la suppression de plusieurs chênes verts très hauts situés en limite de propriété chez son voisin. Mais le plan local d'urbanisme, s'il permettait la coupe ou l'arrachage pour des besoins particuliers, après autorisation spéciale, exigeait aussi leur remplacement par d'autres arbres « de haut jet ».

Ces arbres sont « classés » par le PLU, c'est-à-dire qu'ils doivent être maintenus pour préserver le caractère de l'agglomération, expliquait ce règlement d'urbanisme. Cela n'empêche cependant pas d'exiger l'élagage, de façon que les branches ne dépassent pas hors de la propriété, au-dessus du terrain du voisin, avait observé la cour d'appel précédemment.

*Cass. Civ 3, 7.1.2021, X 19-23.694

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • blackroc
    25 janvier19:29

    Le vrai probleme n'est pas laQuid de la securite des habitations et des gens si l'arbre planté trop pres du voisin tombe sur sa maison ou une personne au cours d'une tempete

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer