Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prêt immobilier : avec des banques toujours plus prudentes, les refus sont en nette augmentation
Boursorama avec Newsgene15/09/2020 à 16:27

Prêt immobilier : avec des banques toujours plus prudentes, les refus sont en nette augmentation

Les conditions d'obtention d'un crédit se durcissent. Les refus ont doublé en août par rapport à la moyenne de l'année 2019, indique le courtier Vousfinancer. Les banques élèvent leurs critères en exigeant un apport qui peut atteindre 20 % de la somme demandée. 

Plombé pendant le confinement, le marché immobilier est reparti. L'offre est au rendez-vous, les taux toujours bas, mais les conditions d'obtention d'un crédit se durcissent, rapporteBFM Immo. Les banques se montrent plus exigeantes vis-à-vis des candidats à la propriété. 10,7 % des dossiers présentés par le courtier Vousfinancer ont été refusés en août. C'est deux fois plus que la moyenne sur l'année 2019 (5,5 %).

La règle des 33 % appliquée à la lettre

Tout d'abord, les banques suivent les recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) qui, fin 2019, avait recommandé aux établissements bancaires de n'octroyer un crédit qu'aux personnes avec un endettement inférieur à 33 % et de ne pas dépasser les 25 années de mensualité, rappelle BFM Immo.

L'apport personnel est un autre critère devenu indispensable pour les banques, selon Vousfinancer. Le courtier note que la quasi-totalité des établissements demandent un apport équivalent au minimum à 10 % du montant du crédit. Vousfinancer recommande même d'avoir 20 % d'apport pour être certain de voir son dossier accepté.

Les primo-accédants sont les plus touchés

Ces taux concernant les apports sont considérables pour les candidats à la propriété. Surtout dans les plus grandes villes où les prix sont particulièrement élevés. Pour Paris, où le prix d'une transaction est de 600 000 euros en moyenne, le candidat au crédit devra ainsi apporter 120 000 euros pour être certain de signer.

Les primo-accédants sont les plus touchés par le durcissement des critères. Ils sont concernés par 37 % des refus. 26 % des refus concernent les candidats à l'investissement locatif.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    15 septembre21:08

    Sur Paris et une partie de la RP: les appartements bien placés, de bonne facture et pour un prix un peu haut partent assez rapidement avec une possibilité de négocier une décote autour de 3%. Les appartements de factures moyennes, pas bien placés et passoires thermiques (ou 60/70 et autres) sont encore à la vente après trois/six mois. Les appartements moyens peuvent partir au bout de quelques mois avec une décote de 7%. Nous verrons la suite.......

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer