Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Nouveau record de collecte pour l’assurance-vie
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr27/10/2021 à 08:30

Selon la Fédération française de l’Assurance, l’assurance-vie a battu tous les records en 2021, atteignant une collecte totale de près de 100 milliards d’euros sur les huit premiers mois de l’année.

Nouveau record de collecte pour l’assurance-vie - iStock-EmirMemedovski

Nouveau record de collecte pour l’assurance-vie - iStock-EmirMemedovski

10,3 milliards d’euros de cotisations en août

Pour la FFA, il s’agit d’un record historique : l’assurance-vie n’aura en effet jamais autant collecté que sur l’année 2021. Le mois d’août, habituellement moins actif que les autres en raison des congés estivaux, enregistre à lui seul une collecte nette de 2,2 milliards d’euros. Cela représente une augmentation de +2,2 milliards d’euros par rapport au mois d’août 2020 et de +0,2 milliard d’euros par rapport à août 2019. Les UC (unités de compte) battent tous les records pour un mois d’août, atteignant 3,6 milliards d’euros de cotisations et +2,3 milliards d’euros de collecte nette. Les cotisations représentent quant à elle 10,3 milliards d’euros sur le mois d’août et l’encours total des contrats d’assurance-vie atteint 1 854 milliards d’euros à fin août 2021.

Des versements supérieurs aux retraits

Globalement, si l’on considère l’ensemble des supports, les épargnants ont effectué en août plus de versements que de retraits. Les professionnels du secteur affirment que la tendance devrait se maintenir à la hausse, les ménages amorçant un retour progressif vers l’assurance-vie en réallouant une partie de l’épargne réalisée durant la crise sanitaire. Actuellement, cette « épargne Covid » reste essentiellement placée sur les comptes courants ou les livrets d’épargne. Selon les derniers rapports de la Banque de France, le ralentissement de l’activité économique durant les confinements successifs a littéralement boosté l’épargne des Français. À la mi-2021, la Banque de France notait ainsi une épargne totale de 157 milliards d’euros.

Un enjeu essentiel pour la reprise économique

Malgré la reprise de l’activité économique, les épargnants français continuent de garnir leur bas de laine. Selon François Mouriaux, directeur des statistiques monétaires et financières de la Banque de France, cette épargne est essentiellement constituée d’un report de consommation « en raison du choc de la crise et des mesures restrictives prises lors des confinements », et il ne s’agit en aucun cas d’un « renoncement à consommer ». Bien qu’elles restent inférieures à leur niveau d’avant-crise, les dépenses des ménages ont progressé de 1 % au deuxième trimestre. Pour la Banque de France, comme pour le gouvernement, le surplus d’épargne des Français constitue aujourd’hui un enjeu essentiel pour la reprise économique, les perspectives de conversion de cette épargne en consommation restent quant à elles intrinsèquement liées à la confiance sanitaire et économique.

1 commentaire

  • 27 octobre08:47

    Avec une inflation tournant en moyenne à 5% depuis mi 70 et la situation actuelle de taux bas, il n'y a que des ..censuré.. pour accepter de perdre de l'argent sur ce type de placement. Prendre les gens pour des kk ons et que cela marche ne m'étonne plus.


Annonces immobilières