Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ma Prime Rénov’, APL: pour bien comprendre ce qui change
information fournie par Le Figaro04/01/2021 à 09:00

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

La réforme des APL, l'élargissement de la prime énergie ou encore des propriétaires plus imposés sont au programme de cette nouvelle année.

L'année 2021 commence et avec elle son lot de bonnes ou de mauvaises surprises. Ce sera le cas en immobilier avec au programme la réforme des APL, l'élargissement de la prime énergie et des loueurs en meublé professionnel plus imposés.

• APL: la méthode de calcul change

Depuis le 1er janvier 2021, les APL ne sont plus calculées sur les revenus d'il y a deux ans mais sur ceux des douze derniers mois. Le 4 janvier, un simulateur sera mis en ligne sur www.caf.fr et www.mesdroitsociaux.gouv.fr pour permettre à ceux qui n'ont pas d'APL de savoir s'ils y ont droit et si oui, pour quel montant.

Quid des bénéficiaires de l'APL? Ceux dont l'aide évolue, le changement sera affiché sur leur compte chaque trimestre. Enfin, ceux dont la situation (personnelle et/ou professionnelle) n'a pas changé ces deux dernières années, l'APL ne sera pas modifiée.

Pour savoir si vous votre aide va augmenter, baisser ou rester identique, Le Figaro vous conseille cet article: APL: ce qui va changer pour vous en 2021

• Ma Prime Rénov' pour tous: du retard à l'allumage

Ma Prime Rénov' devait être disponible dès le 1er janvier pour les propriétaires aisés (et intermédiaires) de résidences principales. Elle le sera le 11 du même mois. Et uniquement pour les propriétaires occupants.

Les bailleurs seront en moins bien lotis et devront patienter, quant à eux, jusqu'au mois de...juillet 2021 (la date précise n'a pas encore été arrêtée). Un sacré coup dur pour les propriétaires qui ont engagé voire fini des travaux de rénovation énergétique en pensant qu'ils toucheraient leur prime en début d'année prochaine. De quoi freiner la dynamique d'un dispositif pour lequel plus de 170.000 dossiers ont été déposés depuis un an.

• Les loueurs en meublé professionnel plus lourdement imposés

À partir du 1er janvier 2021, les loueurs en meublé professionnel seront désormais soumis aux cotisations sociales, selon la loi de financement de la Sécurité sociale promulguée le 14 décembre dernier. Un changement non négligeable: ces bailleurs seront imposés entre 35% et 45% de leurs bénéfices réalisés grâce aux locations. Jusque-là, leurs profits étaient imposés à hauteur de 17,2% sous forme de prélèvements sociaux. Et dans le cas où leurs revenus n'ont généré aucun profit, ces propriétaires devront tout de même s'acquitter d'un forfait de 1145 euros.

0 commentaire

Annonces immobilières