Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Livret A : les encours au plus haut et les taux au plus bas, sur quels autres livrets miser ?
information fournie par Café de la Bourse10/02/2021 à 14:00

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Le livret A a vu ses dépôts exploser en 2020, attirant deux fois plus d'épargne que l'an passé, soit un peu plus de 26 milliards d'euros. À la fin de l'année, l'encours du placement star de l'épargne réglementée et du LDDS représentait 448,3 milliards d'euros selon la Caisse des Dépôts et Consignation. Il faut dire que les sommes épargnées par les Français pendant les confinements successifs ont souvent été conservées sur compte courant ou placées sur un livret A.

Pourtant, le rendement du livret A est en berne depuis le 1er février 2020 avec un taux d'intérêt à 0,5 %, son plus bas historique. Et il existe des alternatives à cette enveloppe très appréciée des Français. Découvrez dans cet article quels livrets bancaires peuvent être envisagés, hors livret A, pour placer ses liquidités sur le très court terme.

Livret A, LDDS, même combat

Le LDDS est, comme le livret A, un livret de l'épargne réglementée et qui présente avec ce dernier de nombreuses similitudes. Cependant, quelques différences peuvent être observées. Ainsi, le plafond du livret A est plus important que le plafond du livret de développement durable et solidaire (22 950€ contre 12 000€) et la vocation du livret A est de financer le logement social quand celle du LDDS, comme son nom l'indique, est de financer l'économie sociale et solidaire et les économies d'énergie dans les logements.

Les caractéristiques majeures du livret de développement durable et solidaire sont toutefois identiques à celles du livret A. Comme lui, il permet de bénéficier d'une exonération de taxation sur les gains (à la fois en termes d'impôt et de prélèvements sociaux), et comme lui, il permet de bénéficier d'un taux d'intérêt de 0,5 %, un taux qui couvre tout juste l'inflation prévue en 2021 par l'INSEE.

Il s'agit donc d'une solution plus intéressante que le compte courant pour placer ses liquidités destinées à l'épargne de précaution ou à des projets court-terme mais ce placement reste néanmoins très peu rémunérateur. Peut-on alors envisager d'autres livrets bancaires à capital garanti pour placer son argent sur le court terme en le gardant à tout moment disponible ?

LEP, un livret avantageux, mais tout le monde n'y a pas droit

Le livret épargne populaire est sans conteste le livret de l'épargne réglementée le plus attractif avec un taux d'intérêt de 1 % ! Mais le plafond relativement peu élevé de ce livret (7 700€) ne permet pas de placer de grosses sommes à ce taux avantageux. Enfin, et c'est là où le bât blesse, ce livret est réservé à une petite partie de la population seulement car son ouverture est possible sous conditions de revenus, qui varient selon le quotient familial et le lieu de résidence (métropole, Outre-Mer).

Cependant, c'est tout de même près de 15 millions de Français qui sont éligibles à ce livret alors que seulement 7,5 millions de LEP sont ouverts dans les différents établissements bancaires. Ainsi, près de la moitié des Français qui y ont droit n'ont pas souscrit à cette enveloppe pourtant très avantageuse.

Livrets fiscalisés, des placements taxés mais potentiellement attractifs

Enfin, il est également possible d'avoir recours aux livrets maison des banques. Ceux-ci sont fiscalisés et vous devrez donc vous acquitter de l'impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux sur les intérêts produits par votre livret, ce qui peut conduire à un rendement très faible.

Cependant, les primes d'ouverture de compte et les taux parfois boostés pendant une courte période peuvent faire grimper significativement la performance de ces enveloppes. Notez aussi que ces livrets présentent des plafonds d'ordinaire bien plus élevés que les livrets de l'épargne réglementée (plusieurs centaines de milliers d'euros), ou même aucun plafond. Il s'agit donc d'un support idéal pour placer de grosses sommes d'argent sur le court terme : par exemple, les sous issus d'un héritage ou de la revente d'un bien immobilier avant de les investir sur un autre support ou de les consacrer à l'achat d'un bien immobilier.

0 commentaire

Annonces immobilières