1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Livret A : le placement refuge des Français reprend du galon !
BFG Capital05/11/2019 à 15:36

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Avec 55 millions de contrats existants, le livret A reste implacablement le placement préféré des Français. En septembre, la collecte nette de celui-ci a même dépassé le milliard d'euro. Performance rare quand on sait que la collecte n'avait pas été positive depuis 2012 !

Alors que le mois de septembre est connu pour être un des mois les plus lourds en termes de dépenses (avec les obligations fiscales et frais de rentrée notamment), les Français ont explosé les compteurs d'épargne.

Taux historiquement bas, collecte étonnement haute

 Même si son taux de rémunération est extrêmement faible, le livret A est le placement le plus plébiscité des Français, le placement de précaution, celui qui reste accessible en cas de coups durs et qui ne supporte ni impôts, ni prélèvements sociaux. L'encours total frôle aujourd'hui la somme de 300 milliards d'euros. Depuis janvier 2019, les épargnants Français ont déposé près de 15,8 milliards d'euros sur le placement, soit presque 5 milliards de plus que l'année précédente.

Le comportement d'épargne des ménages français a changé

En raison de la conjoncture économique et politique actuelle, les épargnants s'inquiètent et se rassurent au travers de placements qu'ils considèrent comme étant « sûrs ». Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Épargne, nous affirme également que « la peur est en France, comme partout ailleurs en Europe, la principale motivation à épargner ».

Selon le dernier sondage d'Odoxa réalisé pour l'APECI et le journal Les Échos, les critères principaux évoqués par les épargnants sont la sécurité (à 39%) puis la disponibilité (à 32%). La performance, quant à elle, n'obtient que 17% des suffrages. Ce qui souligne avec véracité la dernière collecte du livret A !

Mais comme Alireza Gorzin, président de BFG Capital, le fait remarquer, « le comportement d'épargne peut se comprendre mais reste incohérent. Les Français ont peur de manquer d'épargne plus tard, mais ne prennent pas le temps de se renseigner davantage sur les placements. Ils passent assurément à côté d'opportunités plus rémunératrices pourtant disponibles et tout autant accessibles. La peur, au lieu de figer l'épargnant, devrait être pour lui un moteur d'anticipation ».

La France n'est pas le seul pays touché par ce pessimisme ambiant. Le taux d'épargne moyen en zone euro est de 13,3% aujourd'hui, ce qui se rapproche du taux d'épargne atteint après la crise financière de 2008. Comme l'indique le Cercle de L'épargne, un signe indiscutable de ce phénomène mondial est que même le comportement des américains a changé. Leur taux moyen d'épargne a été doublé depuis 2007, passant de 3,7% à 8,2%. Chiffres assez impressionnants pour ce pays de surconsommation !

Une baisse du taux à venir ?

Même si le livret A ne rapporte déjà plus grand-chose, il semblerait qu'une nouvelle baisse se précise. De 0,75 à 0,50% ? C'est ce qu'espèrent la plupart des banques ! En effet, la collecte du livret A ne cessant de progresser, il faut que les banques soient en mesure d'assumer son coût, malgré son faible taux de rémunération. Le taux du livret pourrait donc être révisé et atteindre son plancher, soit 0,50% d'ici février 2020. Cependant, vu le contexte politique actuel (réforme des retraites, grèves incessantes, mouvement des Gilets Jaunes, ...), cette révision pourrait être reportée.

Il est donc temps d'anticiper, et mettre toutes les chances de son côté en optimisant au mieux son épargne. De nombreuses solutions existent, solutions qui dépassent même les 3% de rendement. Dès lors, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un conseiller en gestion de patrimoine agrée qui saura vous accompagner sur l'ensemble de vos projets d'avenir.

Achevé de rédiger le 29 octobre 2019 par Amélie Yem Chargée de missions en développement chez BFG Capital

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Jack_
    10:24

    Avec un coût de la vie estimé à +1.8% le Livret A programmé à +0.5% en 2020 sera en baisse constante... S' attaquer à ce refuge qu'est le Livret A, c'est presque une faute professionnelle de la part de l'Exécutif envers la France d'en bas, ceux qui économisent centimes par centimes.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer