Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les investisseurs sud-coréens ciblent l'immobilier tertiaire européen
Primaliance24/10/2019 à 08:00

La dernière étude de l'expert immobilier international Savills sur l'immobilier tertiaire européen vient de sortir. Et elle confirme l'intérêt des grands investisseurs internationaux pour cette zone géographique. Les investisseurs asiatiques y sont très présents, et plus particulièrement les sud-coréens qui représentent 10% des transactions transfrontalières en immobilier commercial européen, et même 19% de l'ensemble des transactions enregistrées en région parisienne au 1er semestre 2019.

Le montant investi en Europe par les investisseurs sud-coréens a atteint un record absolu avec 6,1 milliards € au 1er semestre. Leur emprise sur le marché s'est fortement développée, puisqu'ils ne représentaient que 3% des transactions transfrontalières en 2018 sur cette zone, contre 10% au 1er semestre 2019 ! Dans le détail, leurs actifs privilégiés sont les bureaux (88% des acquisitions) et les actifs industriels prime (11%).

Et la perspective d'un Brexit dur n'a pas découragé ces investisseurs d'extrême orient puisque leurs investissements au Royaume-Uni ont représenté 1,4 milliards € au 1er semestre, soit plus de 20% de leurs investissements globaux du semestre en Europe.

Mais la France est devenue leur destination privilégiée puisque -d'après Savills- les investisseurs sud-coréens représenteraient en juillet 2019 des volumes d'investissements effectifs ou en cours de négociation de 4,4 milliards €, ce qui en feraient les plus gros investisseurs étrangers sur le marché français. Savills mentionne comme facteurs explicatifs de cet engouement inédit un taux de change actuellement favorable pour ces investisseurs, ainsi qu'un accès à des taux très faibles pour du crédit en € sur des acquisitions de ce type, de l'ordre de 100 à 120 points de base par an, contre 250 points de base en livres sterling sur de l'immobilier anglais.

Boris Cappelle, PDG de Savills France, analyse quantitativement ce phénomène : « Pour la première fois en 2019, les investisseurs coréens ont préféré Paris à Londres, jusqu'alors une de leurs destinations de prédilection. Les volumes investis dans la capitale de l'Hexagone sont passés de 215 millions € en 2015 à 1,9 milliards € actuellement, et ces investisseurs devraient réaliser plus de 4 milliards € d'acquisitions en France en 2019, mais les Sud-Coréens continuent à regarder au-delà des frontières françaises ».

Mike Barnes, Associate European Research chez Savills, ajoute : « Les investisseurs sud-coréens ont montré leur volonté d'investir en dehors des grandes villes européennes et de se diversifier dans de nouveaux secteurs pour bénéficier des rendements plus attrayants offerts, même s'ils demeurent sensibles aux revenus garantis à long terme. Une vague d'opérations en Europe Centrale et Orientale a été observée en 2019, notamment avec le rachat en VEFA des bureaux de Nordic Light Trio situés à Budapest pour 41 millions € par le REIT sud-coréen JR AMC au promoteur immobilier suédois Skanska (...) »

Retrouvez cet article sur Primaliance.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer