1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le taux du livret A pourrait être abaissé à 0,50% en février 2020
Mingzi08/10/2019 à 10:10

Le taux du livret A pourrait être abaissé à 0,50% en février 2020

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, et Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts, se sont déclarés favorables à un abaissement du taux du livret A à 0,50% à partir de février 2020.

Malgré une rémunération de seulement 0,75%, le succès du livret A ne se dément pas. Sur les huit premiers mois de 2019, plus de 14 milliards d'euros ont été collectés (contre 11 milliards d'euros sur la même période en 2018). Au total, le livret A totalise près de 410 milliards d'euros d'encours. Mais le taux de rendement d'un des placements préférés des Français devrait probablement être abaissé à 0,50% en février 2020.

Contexte de taux négatifs

Les taux d'emprunt de l'État français sont passés en territoire négatif (l'OAT 10 ans est à -0,3%) et au regard de la récente décision de la BCE (Banque centrale européenne), la situation ne devrait pas s'améliorer avant longtemps. Cette situation pose problème aux banques qui gèrent les dépôts des français, aux compagnies d'assurance vie qui gèrent les fonds en euros, mais également à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) où sont centralisés près de 60% des encours du livret A..

Certaines banques privées ont décidé de facturer les dépôts de leurs clients au-delà d'un certain seuil et certaines compagnies d'assurance vie ont dernièrement annoncé leur intention de baisser fortement la rémunération de leur fonds en euros. À son tour, lors d'un colloque sur l'épargne utile organisé par la Caisse des dépôts, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, a souligné la nécessité d'adapter le taux de rémunération du livret A à ce contexte de taux négatifs et  annoncé sa probable diminution de 0,75% à 0,50% en février prochain..

« L'épargne réglementée est un modèle vertueux à beaucoup d'égards, mais il est mis sous pression par l'environnement de taux bas, probablement durable. Rémunérer le Livret A à 0,75% quand le placement sans risque, l'OAT à 10 ans, est à -0,3%, coûte donc 30 centimes, est un défi » a expliqué Eric Lombard, directeur général de la CDC.

Lire aussi : Comment l'inflation vous fait perdre de l'argent...

Application de la nouvelle formule

Le taux du livret A est décidé par le gouvernement qui s'appuie pour cela sur une formule un peu complexe. Quatre dates de révision sont possibles dans l'année (1er février, 1er mai, 1er août et 1er novembre). La formule de calcul du taux du Livret A va être révisée à compter du 1er février 2020 : le taux du Livret A sera égal à la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme (EONIA), avec un arrondi au dixième de point le plus proche. La nouvelle règle prévoit également un taux plancher à 0,50%. Avec cette nouvelle formule, il y a de fortes chances que le taux du livret A passe à 0,50% en février prochain.. 

Mais d'après Eric Lombard, cela devrait être indolore pour les Français. Avec un encours moyen du livret A à 4 800 euros, la baisse du taux de rémunération de 0,25 point coûterait environ un euro par mois aux épargnants.
 

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    08 octobre11:05

    Les livrets même s'ils ne rapportent rien c'est pour beaucoup de petits épargnants un peu comme le pactole sous le matelas, on sait qu'il est là. Dire que les livrets c'est une absurdité c'est une approche de riches, la classe populaire ne le pense pas. D'ailleurs quand on parle de 410 milliards d'euros d'encours, croyez vous que la classe populaire dans sa majorité possède sur leur livret A plusieurs milliers d'euros ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer