Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le crowdfunding pour investir différemment dans l'immobilier
information fournie par Mingzi10/05/2018 à 15:31

LE CROWDFUNDING POUR INVESTIR DIFFÉREMMENT DANS L’IMMOBILIER (Crédit photo : Fotolia)

LE CROWDFUNDING POUR INVESTIR DIFFÉREMMENT DANS L’IMMOBILIER (Crédit photo : Fotolia)

Rendement, durée, risque : le financement participatif permet d'investir autrement dans l'immobilier.

Qu'est ce que le crowdfunding immobilier et comment cela fonctionne t'il ?

L'investissement dans des programmes de construction immobiliers, que ce soit de l'habitation ou des bureaux, n'est traditionnellement accessible qu'aux institutionnels. Le crowdfunding ou financement participatif immobilier permet maintenant à des particuliers d'y accéder.

Lorsqu'un promoteur immobilier lance un projet, il créé une structure juridique dédiée au programme immobilier. Celle-ci n'a vocation à servir que pour une seule opération immobilière. Son objectif est de gérer la construction et la commercialisation du programme. La société emprunte aux particuliers investisseurs via la plateforme de crowdfunding, sous forme d'obligation, pour une durée courte, en général de 2 à 3 ans. Lorsque tous les lots ont été vendus, les épargnants récupèrent leur investissement augmenté des intérêts d'emprunt, entre 7% et 12% par an la plupart du temps.

Un marché qui se porte bien

En 2017, le montant des projets financés s'est établi à 101 millions d'euros, ce qui correspond à une progression de +83% par rapport à 2016. Le montant moyen des projets financés est de 458 000 €. En moyenne, les épargnants ont investi 4 900 € et obtenu un taux de rendement annuel de 9,9% pour une durée moyenne de placement de 18 mois (source Hellocrowdfunding).

Vers plus de transparence

À ce jour, un seul un promoteur immobilier a fait défaut (affaire Terlat), engendrant une perte en capital pour les épargnants-investisseurs et des retards de remboursement.

Ce premier défaut dans la jeune histoire du crowdfunding immobilier fait désormais figure de cas d'école et a été pris très au sérieux par les plateformes de financement participatif. Elles se sont regroupées au sein de l'association Finance Participative France (FPF) et ont créé un indicateur commun reflétant l'état de santé de chaque projet. Il devient ainsi plus facile pour l'épargnant de connaître et comparer l'état d'avancement des projets immobiliers. Le site HelloCrowdfunding.com a été choisi comme tiers de confiance par FPF pour publier cet indicateur en temps réel.

Le financement participatif immobilier pour diversifier ses placements dans l'immobilier

Rendement, durée, risque : le financement participatif permet d'investir autrement dans l'immobilier. Par rapport aux solutions « classiques » comme l'investissement locatif ou les SCPI, le ticket d'entrée est moindre (à partir de 1 000 €), l'épargne est mobilisée pour une durée plus courte (de 12 à 24 mois), et le taux de rendement est très intéressant (de 7% à 12% en 2017).

À l'heure où les placements immobiliers classiques souffrent d'une fiscalité alourdie par la hausse de la CSG de 1,7 point depuis janvier 2018, le crowdfunding immobilier bénéficie de la flat tax, le taux d'imposition forfaitaire unique de 30%.

Par ailleurs, les rendements historiquement bas des placements sans risque, (livret A : 0,75%, PEL : 1% et assurance vie : 1,8%), poussent les français à chercher des solutions d'investissements alternatives comme le financement participatif immobilier.

0 commentaire

Annonces immobilières