Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Bitcoin, une valeur refuge ?
Mingzi17/04/2020 à 10:08

À l'image de l'or, le Bitcoin n'existe qu'en quantité limitée, une rareté qui en fait sa valeur. (Crédit photo: Fotolia)

Face à la crise du Coronavirus, les banques centrales et les États ont pris des mesures pour soutenir leurs économies et les marchés financiers en abaissant leurs taux et en inondant les marchés de liquidités. Dans ce contexte, le Bitcoin pourrait tirer son épingle du jeu.

Le cours du Bitcoin s'est rapidement repris après la chute des marchés

La crise sanitaire du Coronavirus a fortement perturbé les économies et les marchés financiers, faisant perdre au CAC 40 près de 25% depuis le début de l'année. Par temps de crise sur les marchés, l'or et l'immobilier sont les valeurs refuges vers lesquelles se tournent habituellement investisseurs et épargnants. L'or a d'ailleurs pleinement tenu son rôle : le cours a gagné plus de 14% depuis le début de l'année. Le marché immobilier, en revanche, souffre du ralentissement du nombre de transactions en raison du confinement.

Face à cette crise historique, les banques centrales et les États n'ont pas tardé à prendre des mesures pour soutenir leurs économies en abaissant leurs taux déjà historiquement bas et en inondant (sans limite ?) les marchés de liquidités via un programme de rachat massif de titres. 

Dans ce contexte, le Bitcoin pourrait tirer son épingle du jeu. Au début de la crise, la cryptomonnaie a d'abord suivi le mouvement de chute des marchés financiers, avant de rapidement se reprendre et gagner près de 30% en un mois. Son cours a bien résisté, ne concédant qu'une baisse de 1,3% depuis le début de l'année. 

Le bitcoin pourrait-il devenir une valeur refuge ?

Le Bitcoin est apparu au lendemain de la crise de 2008 et a été conçu pour s'affranchir des banques centrales, des États et du pouvoir politique en général. La cryptomonnaie n'est soumise à l'autorité d'aucun État, d'aucun système monétaire ni d'aucune contrainte règlementaire. Comme pour l'or, les mesures mises en place dans le but de soutenir les économies et les marchés financiers n'ont pas de prise sur la monnaie numérique. Ceci explique pourquoi les récentes décisions des autorités ont fait monter la valeur du Bitcoin. 

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle qui permet d'effectuer des transactions de personne à personne dans le monde entier, sans aucun intermédiaire. Il n'a pas besoin d'un tiers de confiance comme une de banque pour traiter les transactions. Le Bitcoin est sécurisé par des algorithmes complexes. Il a été créé en 2008 par Satoshi Nakamoto (un pseudonyme qui pourrait regrouper un collectif de développeurs informatique) selon un algorithme complexe qui garantit la sécurité et l'authenticité des transactions.

La cryptomonnaie n'a pas besoin d'une banque centrale pour créer de nouveaux Bitcoins. La quantité de monnaie créée par le système est limitée par le programme à 21 millions de Bitcoins et selon un rythme défini à l'avance. Il n'y a donc pas de politique inflationniste. À l'image de l'or, le Bitcoin n'existe qu'en quantité limitée, une rareté qui en fait sa valeur.

Les limites du bitcoin

N'étant soumis à aucune régulation, le prix du bitcoin est déterminé par l'offre et la demande. Par conséquent, son cours est très volatil et subit de très fortes variations : il valait 1 euro en 2010, 16 000 euros en 2015, 12 000 euros il y a un an et 6 300 euros aujourd'hui. 

Le Bitcoin ne bénéficie pas d'un cadre juridique protecteur en cas de pertes (l'une des principales plateformes a disparu du jour au lendemain) ou en cas de vol.

Les transactions sont anonymes et il n'y a pas de contrôle sur la nature des fonds utilisés pour l'achat de Bitcoins et sur des liens éventuels avec des activités criminelles (blanchiment d'argent, financement du terrorisme...).
 

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7374589
    06 mai10:15

    Pas 16000 en 2015, mais 18000 en déc 2017. Mais est-ce réellement plus "sérieux"?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer