Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La vente à réméré
Boursorama avec Pratique.fr05/08/2020 à 08:30

Le point sur le fonctionnement, les avantages et les inconvénients de la vente à réméré. La vente à réméré se présente comme une option intéressante pour les propriétaires de biens immobiliers en mauvaise posture financière. Découvrez le principe, les avantages et inconvénients de ce type de vente très spécifique.

iStock-Mahmud013

Le principe de la vente à réméré

Le principe de la vente à réméré est simple : le vendeur d'un bien immobilier le cède à un acheteur intéressé contre de l'argent et la possibilité de racheter son bien sur une période déterminée. À l'instar de la vente immobilière classique, l'acte de vente est rédigé par un notaire. L'entente est réalisée entre particuliers, via une agence immobilière ou des entreprises spécialisées dans ces opérations. Le vendeur doit alors faire estimer son bien afin de déterminer le prix de vente et de rachat. Après accord, les parties s'entendent sur la durée de l'opération, de six mois à une durée maximum de cinq ans. L'ancien propriétaire devient alors locataire du nouvel acquéreur. Il doit donc lui verser une indemnité d'occupation dont le montant est déterminé lors de l'entente. Le vendeur peut ensuite proposer de racheter le bien en remboursant le prix principal et les frais engagés lors de la vente. Si, au terme du délai, il ne peut réunir la somme nécessaire au rachat, il perd la propriété de son bien, ainsi que le droit d'occuper le logement.

Les avantages du dispositif

La vente à réméré est avantageuse pour les vendeurs dont la situation financière se détériore subitement. Ils obtiennent par ce biais un financement conséquent qui leur permet de conserver leur bien immobilier sans avoir à solliciter de crédit auprès d'une institution financière. Contrairement à un crédit classique, l'opération exempt les vendeurs d'intérêts puisqu'ils ne sont tenus que de rembourser la somme relative au rachat et les frais engendrés par l'opération.

Les inconvénients de la vente à réméré

La vente à réméré est certes attrayante pour les propriétaires en mauvaise posture financière, mais elle n'est pas sans risque. Le propriétaire vendeur parie en effet sur l'amélioration future, plus ou moins rapide, de ses finances. S'il n'est en mesure de racheter son bien à l'issue du délai contractuel, il le perd tout simplement. Les sociétés spécialisées dans ces démarches effectuent les études de viabilités préalables et établissent un ratio avant de mettre en relation le propriétaire vendeur avec un potentiel acquéreur. Il est déconseillé de se lancer dans ce type d'opération sans réelle visibilité sur l'évolution de son taux d'endettement sur le court terme.  

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ericlyon
    05 août12:44

    Pas sans risque et pas sans coût puisque si tout se passe bien le propriétaire aura dû au minimum payer des frais de notaire et des frais de location qu'il n'aurait pas eu à payer autrement. Il est tout de même beaucoup plus intéressant, quand c'est possible, de contracter un prêt surtout aux taux actuels.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer