Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'AFG propose un nouveau produit d'épargne retraite individuel
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr27/02/2017 à 16:35

Dans son livre blanc présenté en janvier dernier, l'Association Française de Gestion Financière veut offrir une alternative à l'assurance-vie. L'AFG propose de compléter le système par répartition par un produit plus souple laissant le choix entre capital, rente viagère et retraits libres. Inspiré du Pan European Personal Pension (PEPP) européen, ce produit serait destiné à une clientèle plus large que le Perp actuel. L'association propose également deux mesures sur l'épargne-retraite d'entreprise.

L'AFGpropose un nouveau produit d'épargne retraite individuel

L'AFGpropose un nouveau produit d'épargne retraite individuel

Un produit pour le plus grand nombre ?

Partant du constat que l'épargne accumulée sur un plan d'épargne retraite populaire (Perp) est souvent insuffisante pour les classes moyennes, l'AFG propose la création d'un produit mieux adapté au plus grand nombre. En effet, le Perp, dont les versements sont déductibles du revenu imposable, est surtout intéressant pour la tranche marginale des retraités qui sont fortement imposés. De plus le Perp est pénalisant du fait du blocage des fonds jusqu'à la retraite et la sortie en rente viagère qui présente "plusieurs inconvénients". Selon Philippe Setbon, membre du comité stratégique de l'AFG, "elle ne permet pas de couvrir des besoins ponctuels et les produits en rente sont difficilement portables entre les différents assureurs".
L'AFG estime que ce nouveau produit serait également utile aux salariés qui n'ont pas accès au PERCO (Plan d'épargne pour la retraite collectif), comme les travailleurs indépendants, ou les fonctionnaires et les actifs mobiles travaillant en Europe. Car "l'exemple du PERCO, qui laisse le choix aux salariés, montre que le nombre de souscripteurs continue à augmenter chaque année de manière beaucoup plus dynamique" poursuit M. Setbon.

Entrée et sortie libre

Le produit imaginé par l'AFG se veut donc beaucoup plus souple, une sorte d' "évolution du Perp" a indiqué M. Setbon qui serait "en cohérence" avec le projet européen de PEPP. Ce projet de produit retraite pan-européen doit faire l'objet d'une proposition législative à l'été 2017.
Concrètement, les versements sur ce nouveau produit imaginé par l'AFG seraient libres jusqu'à un plafond annuel de 5000 à 10 000€. Si le total des versements n'atteint pas ce plafond, le différentiel pourrait être reporté sur les 3 années suivantes. Au moment de la retraite, les fonds seraient disponibles sous forme de rente viagère ou d'un capital, des retraits partiels restant possibles au cours de l'épargne (comme dans un PERCO). Par ailleurs, l'ouverture et l'alimentation de ce nouveau produit seraient possibles aux parents et aux grands-parents pour leurs enfants et petits-enfants. L'épargnant aura alors le choix entre trois types de gestion de son produit : une gestion pilotée, libre ou via un mandat.
Parallèlement, l'AFG propose la création d'un "fonds de long terme", éligible à ce nouveau produit. Ce fonds pourra investir en partie dans des actifs peu liquides à court terme (immobilier, infrastructures, titres de PME non côtées). Cela afin "de drainer des montants non négligeables vers le financement d'entreprises et d'actifs très utiles à la croissance économique" justifie l'AFG.

Les autres mesures

Deux autres mesures possibles sont avancées dans le livre blanc de l'AFG. Elles concernent le développement de l'épargne-retraite d'entreprise et notamment du PERCO. L'association propose de réduire, voire de supprimer, le forfait social sur l'épargne-retraite et d'ouvrir le PERCO aux fonctionnaires et aux salariés européens.
Par ailleurs, l'AFG préconise une meilleure information des futurs retraités, en avancant notamment l'âge de l'envoi d'informations sur les droits à la retraite de 35 à 30 ans et de la simulation de 55 à 45 ans. Elle souhaite également que soit systématisée l'information sur les possibilités offertes par l'épargne-retraite ainsi que la digitalisation de l'information des épargnants.

Trucs et astuces

Un actif sur quatre a souscrit à un ou plusieurs produits d'épargne-retraite, soit 11 millions de personnes.
Sur les 117 milliards d'euros de l'épargne salariale, les PERCO représentent 13 millliards d'euros, en progression de 10% sur un an. Au total au 1er juin 2016, ce sont 2,2 millions de salariés qui sont porteurs d'un PERCO.

0 commentaire

Annonces immobilières